FACE A LA DEMANDE DE DEMISSION DE IBK : La CEDEAO dénonce la Cour constitutionnelle et propose de nouvelles élections

lundi 22 juin 2020

Depuis quelques semaines, des milliers de malien, sur invitation du Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces patriotiques, se mobilisent à la place de l’Indépendance pour exiger la démission du Président IBK. Face à cette situation socio politique tendue, la CEDEAO a envoyé des émissaires à Bamako.

La mission de la délégation ministérielle de la CEDEAO a invité le Gouvernement de la République du Mali à reconsidérer les résultats de toutes les circonscriptions ayant fait l’objet de révision par l’Arrêt de la Cour Constitutionnelle. Mieux, elle a suggéré l’organisation de nouvelles élections partielles pour les circonscriptions où il y a eu des contentieux électoraux. Selon elle, mal tranché par la Cour Constitutionnelle. « La Mission note que l’Arrêt rendu par la Cour Constitutionnelle dans le cadre du contentieux des dernières élections législatives est à la base de la crispation socio –politique actuelle », a indiqué le communiqué de la Mission.

La Mission a en outre insisté sur un certain nombre de points. Ce sont : œuvrer pour le rétablissement d’un climat de confiance renouvelée entre les parties maliennes ; éviter la violence comme moyen de règlement de crise et privilégier le dialogue ; préserver les Institutions de la République afin de maintenir la stabilité du pays et d’éviter le chaos institutionnel aux conséquences imprévisibles et désastreuses pour la paix et la stabilité du Mali et de la sous-région ; mettre en place un Gouvernement consensuel d’union nationale tenant compte des recommandations du Dialogue National Inclusif ; accélérer la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger ; poursuivre résolument la mise en œuvre des conclusions du Dialogue National Inclusif ; mettre en œuvre les réformes prévues concernant la Constitution et le Code électoral ; et envisager une relecture des textes régissant la Cour Constitutionnelle.

La mission conduite par S.E.M. Kalla ANKOURAO, ministre des Affaires étrangères du Niger et Président du Conseil des Ministres de la CEDEAO, pendant son séjour malien, a rencontré plusieurs personnalités maliennes.

En plus du Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar KEITA, la Mission a rencontré le Premier Ministre, Dr Boubou CISSE. Elle s’est aussi entretenue avec les représentants des organisations suivantes : le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces patriotiques ; l’Imam Mahamoud DICKO et sa délégation ; la Majorité présidentielle au Parlement (EPM) ; le Cadre d’actions, de médiation et de veille des confessions religieuses et des organisations de la société civile ; le Réseau des Femmes parlementaires ; la Convergence des Forces Républicaines.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav