• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Election présidentielle au Mali : l’Appel au calme du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe

    « Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Extraction minière/ Randgold : Bientôt l’une des plus grandes mines d’or à ciel ouvert d’Afrique au Mali

    samedi 4 août 2018 , par Assane Koné

    « Le gouvernement du Mali a accepté d’accorder à la mine de Gounkoto de Randglod une réduction de 50% des impôts sur les sociétés pour les quatre prochaines années afin de soutenir la réalisation d’une super Fosse qui sera l’une des plus grandes mines d’or à ciel ouvert d’Afrique », l’information a été donnée par Dr Mark Bristow, directeur exécutif de Randgold. C’était le 1er août 2018, lors d’une conférence de presse, suivie d’une cérémonie de don de plus de 105 millions de FCFA par la Fondation ‘’Nos vies en partage’’, organisée à l’Hôtel Sheraton Bamako.

    Au cours d’une conférence de presse organisée le 1er août 2018, à l’hôtel Sheraton Bamako, Dr Mark Bristow, Directeur exécutif de Randgold a indiqué que le Gouvernement malien a accordé une réduction de 50% des impôts sur les sociétés à la mine d’or de Gounkoto, pour 4 ans. Selon lui, cette initiative vise à soutenir la réalisation d’une super fosse qui sera l’une des plus grandes mines d’or à ciel ouvert d’Afrique. Pour la circonstance, il était accompagné de ses plus proches collaborateurs, dont Mahamadou Samaké, directeur régional de Randgold pour l’Afrique de l’Ouest et Chaka Berthé, Directeur des opérations de Randgold en Afrique de l’Ouest.

    Dans ses explications, Dr Mark Bristow dira que cet accord entre dans le cadre la concession accordée en vertu de la première convention minière de Gounkoto et aidera à la prolongation de la vie de la mine à plus de 5 ans. Selon lui, cette convention a donné le droit à Gounkoto de demander des exonérations fiscales supplémentaires au cas où elle ferait des investissements supplémentaires. Et, comme Gounkoto est en passe de réaliser un investissement supplémentaire de 100 millions de dollars, il était tout à fait normal que la mine sollicite le gouvernement pour la mise en œuvre de cette disposition.

    Dr Mark Bristow dira que cet accord gagnant-gagnant, permettra à la super Fosse d’apporter une contribution significative au plan décennal du complexe minier de Loulo-Gounkoto, qui prévoit une production rentable de plus de 600 000 onces chaque année au prix de 1000 $ l’once. Avant de déclarer que selon le prix de l’or et les coûts des intrants, les revenus potentiels revenant à l’Etat augmenteraient de plus de 100% par rapport à l’étude de faisabilité initiale de la mine de Gounkoto achevée en 2009.

    « Cet accord est une autre étape importante dans le partenariat mutuellement enrichissant entre la société Randgold et le gouvernement du Mali », a-t-il déclaré. Il a rappelé que depuis plus de 20 ans, ce partenariat a permis à Randgold de reprendre Syama, de développer Morila et de faire de Loulo-Gounkoto l’une des plus grandes mines d’or au monde.

    Randgold, 23 ans de partenariat avec le Mali

    Dans une projection power point, Chaka Berthé, Directeur des opérations de Randgold en Afrique de l’Ouest, a mis un accent particulier sur la contribution de Randgold à l’économie malienne. Il a indiqué qu’au cours des 21 dernières années, les activités de Randgolg ont contribué à hauteur de 5,7 milliards de dollars américains à l’économie malienne sous forme d’impôts, de redevances, de dividendes, de salaires et de paiements aux fournisseurs locaux.

    Précis, il dira que les mines exploitées par Randgold ont versé à l’Etat malien 2,4 milliards de dollars américains sous forme de dividende et de taxes sur 22 ans.

    « Chaque année depuis 2010, les opérations de Randgold dans le pays ont constitué environ 6% du PIB du Mali », a-t-il indiqué.

    Ensuite, il a mis un accent particulier sur la politique de Randgold relative à l’emploi et à la responsabilisation locale. Après avoir présenté des cadres maliens formés par Randgold et qui servent aujourd’hui au Mali ou en Afrique, il dira que les mines de Loulo-Gounkoto et Morila sont entièrement gérées par des Maliens.

    Par rapport au dernier trimestre, en plus de la signature de l’accord de réduction de 50% des impôts de la mine d’or de Gounkoto, il dira que la solide performance des mines souterraines de Loulo, a compensé la réduction de la contribution de Gounkoto, où les travaux d’extension de la Super Fosse sont en cours.

    En ce qui concerne Morila, il a indiqué que la mine a achevé l’extraction de sa mine satellite à Domba et traite actuellement les résidus miniers à teneur plus faible. Dans, cette zone, il a précisé que l’exploitation minière des gisements de Ntiola et de Viper est prévue pour 2019 et la fermeture de la mine de Morila est prévue pour 2020. Mais, en attendant, il dira que le projet agricole conçu pour atténuer l’impact socio-économique de la fermeture, est attente de l’approbation finale du gouvernement.

    Engagée dans une démarche exploitation/exploration au Mali, Randgold a sûrement de longues années devant elle au Mali. En ce qui concerne l’exploration, Chaka Berthé, Directeur des opérations de Randgold en Afrique de l’Ouest, a indiqué que les travaux sur les sites de proximité de Loulo confirment le potentiel de reconstitution des réserves, tandis que la recherche d’un autre gisement aurifère de classe mondiale se poursuit sur une longueur de 75 kilomètres à fort potentiel dans la zone de cisaillement Mali-Sénégal.

    En plus du Mali, où Randgold à la mine de Loulo-Gounkoto, la mine de Morila, la société est présente dans la sous région avec la mine d’or de Tongon en Côte d’Ivoire, et sera très prochainement au Sénégal avec la mine d’or de Massawa. Randgold a aussi une mine d’or à Kibali, en RDC.

    Plus de 105 millions de francs CFA pour des associations caritatives maliennes

    Pour exprimer sa solidarité avec des associations caritatives maliennes, au nom de sa Fondation dénommée « NOS VIES EN PARTAGE », Mark Bristow a profité de la fin de la conférence de presse pour faire des dons. Des enveloppes de 2 à 12 millions de FCFA ont été remises à plusieurs associations ou structure caritatives maliens. Entre autres associations qui se sont partagées plus de 105 millions de FCFA, l’on peut citer : Village SOS Sanankoroba, la Pouponnière rive gauche, la Maison des Sourds (Ousna Kasso), la Pouponnière rive droit, Amaldeme, CHU Gabriel Touré, l’Association Espoir Handicap, l’Association Bekako, la Fédération locale des personnes handicapées de la Commune I de Bamako…

    « La fondation a été mise en place il y a quelques années avec l’objectif de faire découvrir l’Afrique au Monde entier, avec le message fort que l’Afrique n’est pas du tout dangereuse », a déclaré Mark Bristow. Avant d’inviter tous les contributeurs à venir aider la Fondation à aider les femmes et les enfants d’Afrique. Il a conseillé que nous pouvons toujours aider quelqu’un autour de nous. « Nous pouvons tous aider les autres autour de nous, notamment les gens que nous dépassons étant dans nos véhicules sans les regarder. Désormais, baisser vos vitres pour les regarder, et si possible aider les », a-t-il conseillé. Et, c’est sur cette note d’espoir pleine d’enseignement et de philosophie que la cérémonie pouvait prendre fin par un cocktail offert.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce