• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Election présidentielle au Mali : l’Appel au calme du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe

    « Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Elections présidentielle du 29 juillet 2018 : Dr Oumar Mariko est candidat

    vendredi 29 juin 2018 , par Assane Koné

    Le 28 juin 2018, dans la soirée, Dr Oumar Mariko a déposé son dossier de candidature à la Cours constitutionnelle. En attendant la décision de la cour constitutionnelle, l’on peut désormais sans risque de se tromper que Dr Oumar Mariko est officiellement candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

    « Je suis candidat depuis hier soir. J’ai déposé le dossier de candidature. Mais, il faut dire que ça n’a pas été facile pour le payement des 25 millions de FCFA. Et, je crois que nous avons payé avec un peu de tout, peut être même des jetons ». C’est en ces termes que Dr Oumar Mariko a exprimé son amertume de voir la démocratie malienne glissée petit à petit vers une ploutocratie.

    Dr Mariko pense qu’il n’est pas normal de demander à un citoyen malien qui veut servir son pays aux plus hautes fonctions d’Etat de payer 25 millions de FCFA pour que sa candidature soit acceptée. « En imposant une telle décision, les décideurs maliens ont décidé donner la possibilité de devenir candidat qu’à seulement les maliens qui ont accumulé des fortunes et souvent à quel prix », a-t-il dénoncé.

    Enfin, qu’à cela ne tienne, Dr Oumar Mariko dit qu’il est candidat grâce aux soutiens des maliens qui ont voulu qu’ils le soient en aidant la parti SADI à payer sa caution de 25 millions de FCFA.

    En ce qui concerne les parrainages, il est parvenu à avoir 107 parrains sur l’ensemble du territoire malien.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce