Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Election apaisée au Mali : Le Ministère de la réconciliation déploie des émissaires

mercredi 18 juillet 2018

Pour des élections apaisées au Mali, le ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale (MRNCS) a déployé des émissaires dans les collectivités de toutes les régions. Elles seront appuyées par des équipes régionales. La déclaration a été faite par Mohamed El Moctar, ministre dudit département dans un communiqué de presse. C’était le mardi 17 juillet 2018.

Le ministre de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale (MRNCS) a déclaré que certains de ces émissaires qui seront appuyées par les équipes régionales, sont sur le terrain depuis hier, notamment à Kidal ou se trouve le Secrétaire général dudit Ministère. D’autres équipes du Cabinet comprenant El Moustapha Cissé, Mohamed El Mehedi, Alhazim Ag Oumar et Alpha Atikou Maïga, indique-t-il, ont été déployées à Tombouctou, Goundam, Gossi, Gao et Menaka. Il a ajouté que dans les localités de Kéniéba et de Kita, Noumandi Kanté et Youssouf Camara ont été déployés.

Le ministre Mohamed El Moctar a clairement dit qu’il s’agit, au cours des tournées d’informer et de sensibiliser sur l’opportunité qu’offre les élections aux populations. Aussi, de permettre aux populations de mieux choisir leurs gouvernants et d’encourager la gestion et les résolutions pacifiques des conflits électoraux. Mieux, il s’agit de renforcer la confiance des populations aux processus électoraux et du coup améliorer le taux de participation. Selon le ministre, l’un des objectifs de ce déploiement est de prévenir les risques de conflits électoraux, tout cela dans la dynamique du slogan dudit département : « Engageons-nous pour un Mali réconcilié, en paix où chacun compte ! »

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Réactions

  • Témoignage : je me nomme Mariam je suis algérienne d’origine mais je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d’une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu’il ne veut plus de moi qu’il ne m’aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j’ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j’ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m’a donné le contact d’un Grand Maitre au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c’est lui qui m’a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison apres 7jours de travaux magique.Pour tous vos problèmes,je vous laisse son contact : Email:feticheurchango@gmail.com,Téléphone (whatsapp ou Viber) : +229 66 54 77 77
    Allez sur son site Web pour voir tous ces contacts : http://grand-marabout-mediumvoyance...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques