Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Election Présidentielle 2018 : Dramane Dembélé candidat

lundi 28 mai 2018

« Je suis candidat du parti ADEMA-PASJ. Je m’engage pour le parti, pour sa résistance et pour les maliens ». La déclaration a été faite par Dramane Dembélé, candidat du front pour le redressement de l’ADEMA-PASJ à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. C’était lors de la cérémonie d’investiture au Mémorial Modibo Keita.

Le samedi 26 mai 2018 dans la soirée s’est déroulée au Mémorial Modibo Keita, la cérémonie d’investiture de Dramane Demblélé, candidat du Front pour le redressement de l’ADEMA-PASJ à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. A l’occasion de cette cérémonie la grande salle de conférence du mémorial Modibo Keita a refusé du monde.

« Tenons haut notre dignité, notre honneur. J’ai attendu, sentis, ressentis notre indignation. Et j’ai entendu au fond de moi-même notre cri de frustration. J’ai perçu et sentis notre déception. Mais devant vous contre une culture de maitrise, nous disons que l’heure de la maturité a sonné pour celles et ceux qui croient à un engagement militant. Et de leur dire main dans main de nous mobiliser pour faire échec et mat à ceux ou celles qui ont une culture de mépris, au nom de la démocratie, au nom de la lutte qui nous a amené là où nous sommes », a déclaré Dramane Dembélé.

Il a ajouté que le défi c’est de prendre le flambeau et qu’il est prêt. « Debout dans l’élan collectif, nous trouverons l’énergie nécessaire pour ce redressement. Nous allons redresser le parti africain pour la solidarité et la justice. Je suis prêt pour être mis en mission pour un Mali, pour nous tous », a dit haut et fort le candidat Dramane Dembélé. Avant de rappeler que, un Mali qui met l’éducation au cœur de son modèle social, doit être un pays où il n’y a pas de fixation de facette identitaire. Il doit être une justice sociale où l’égalité de la charte républicaine est une réalité.

« Oui, je suis candidat. J’accepte la mission qui m’a été confiée par le nouveau pacte sociale et solidaire. Mettons l’homme au cœur des politiques publiques. Au-delà de nos clivages partisans, ensemble, reconstruisons par l’alternative citoyenne le Mali nouveau. Ce Mali éternel est plus qu’un territoire. C’est un Etat, une république, une Nation. C’est un destin commun, appelé à résister aux appels de l’instabilité », a-t-il déclaré.

Selon Dramane Dembélé, la preuve en est que l’ADEMA va résister. Car la résistance dit-t-il est une mission sacrée. Selon lui, comme le disait Karl Max, « la honte est un sentiment révolutionnaire ». Pour dire aujourd’hui qu’il a honte de son parti, c’est pourquoi, « je prends le flambeau pour la résistance », a dit haut et fort le candidat de la résistance.

Après, il a prononcé sa candidature au non du parti. Il dira que, « nous sommes dans un processus, où il y a des hauts et des bas. Arrivée aux termes de ce processus, on a fait savoir à ceux qui veulent jouer, que cela ne marchera pas », a-t-il révélé. Avant d’ajouter que suite à ce processus, l’ADEMA a eu son candidat. « On a fait un compromis, un consensus. Les candidats qui étaient sur la liste après Djionkounda Traoré, en terme de parrainage, j’ai eu au moins 8 sections et je suis classé 2ème. Il y a des égaux, mais on est dans un exercice démocratique », a-t-il déclaré.

« Nous irons jusqu’au bout. Nous allons utiliser tous les moyens légaux pour faire prévaloir la primauté de la formation d’un parti politique », a-t-il indiqué. Selon lui, c’est la conquête et la réussite du pouvoir. M. Dembélé a souligné que rien n’est exclut et tous les scenarii sont possibles. « Je suis en mission des militants de mon parti. Le parti participera aux élections de 29 juillet 2018 de façon bruyant. Car l’égalité est une chance pour tous », a-t-il conclu.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !