Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Education financière et Inclusion financière : « Global Money week » célébré au Mali

lundi 27 mars 2017

A l’instar de plus de 132 pays, le Mali a célébré cette année la semaine de l’argent organisée dans le monde à l’initiative de Child and Youth Finance international, une organisation à but non lucratif basée à Amsterdam. La cérémonie de lancement de cette célébration a été présidée par Mme Aminatou Touré, Chef de Cabinet du Ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé.

« Ce mouvement mondial vise à fournir une éducation financière et l’inclusion financière à tous les enfants et les jeunes », a indiqué Anne Camara, Gestionnaire de programme résilience et inclusion financière à Mercy Corps. Elle a révélé que le mouvement a déjà recueilli le soutien de quelques-uns des dirigeants et organisations les plus renommés à travers le monde, y compris l’ex-Secrétaire général de l’ONU, Ban-Ki Moon.

« Ces célébrations internationales sont menées pour promouvoir l’ importance des droits financiers, en particulier pour les enfants et les jeunes », a-t-elle déclaré. Avant de rappeler qu’aujourd’hui, moins de 1% de tous les enfants dans le monde ont accès à l’éducation financière et l’inclusion financière, et un milliard d’enfants vivent dans la pauvreté. Pire, elle dira que l’analphabétisme financier fait que de nombreux jeunes se retrouvent avec de grandes quantités de dettes. Ce qui entraine, selon elle des répercussions négatives sur leur développement et leur bien-être.

« Avec l’accès financier et l’éducation financière, les enfants et les jeunes peuvent apprendre à économiser et dépenser leur argent de façon responsable », a-t-elle déclaré. Avant d’annoncer que pour cette 1ère édition de Global Money Week au Mali, le Comité d’organisation a choisi de faire parler les jeunes artistes et musiciens sur le thème : Comment sécuriser son argent ».

Pour cela, elle a salué les écoliers, les lycéens et le groupe instrumental des jeunes qui ont travaillé dur pendant des jours pour proposer leurs slams et leurs chassons que nous aurons l’occasion d’apprécier dans un concours entre établissements.

Avant de déclarer l’ouverture du Global money week, Mme Aminatou Touré, Chef de Cabinet du Ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, a rappelé que le Mouvement Child and Youth Finance vise à faciliter l’inclusion financière et l’éducation à la citoyenneté économique pour les enfants et les jeunes à travers le monde.

Selon elle, Global Money Week est un évènement important organisé pour la première fois dans notre pays et donne l’occasion à des parties prenantes d’une large gamme de secteurs de créer des liens les uns avec les autres tout en travaillant pour donner un pouvoir aux enfants et aux jeunes. Elle a rappelé que la problématique de l’éducation de la jeunesse pour l’accès au financement surtout en termes d’entreprenariat a toujours été une préoccupation pour l’état.

« Nous devons faire preuve d’imagination fertile et d’innovation pour saisir les multiples opportunités offertes par le Global money week qui permettront aux jeunes de trouver un emploi, de participer au dynamisme, au développement économique et d’être inclus socialement et financièrement », a déclaré Mme Aminatou Touré, Chef de Cabinet du Ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé. Elle a profité de l’espace pour inviter les jeunes à éviter la migration économique et à éviter l’enrôlement dans des groupes extrémistes.

Des établissements scolaires de Bamako se sont ensuite affrontés. L’Ecole Catholique St-Kizito s’est classée 1ère et a remporté un diplôme de participation et une enveloppe de 100 000 FCFA. Le Lycée Askya est arrivé en 2ème position et a remporté une enveloppe de 75 000 FCFA. Le Lycée Aminata Dramane Traoré s’est classé à la 3ème place. Elle a remporté une enveloppe de 50 000 FCFA. La dernière place du classement a été occupée par le Lycée Madou Kardjigué Diakité.

Au Mali cette première édition du Global money Week, a été une réalité grâce à l’action coordonnée des structures comme : CPA/SFD, Mery Corps, Aflatoun, Renajem et Walaha.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en