Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Economie sociale et solidaire : BAMAKO 2016 pour une synergie d’action en vue du renforcement de la résilience

mercredi 27 avril 2016

Identifier des pistes d’actions pour mieux positionner l’économie sociale et solidaire (ESS) sur le continent, notamment en partageant des expériences innovantes capitalisées. Tel est l’objectif principal de la 4ème édition de la rencontre des Réseaux Africains de l’Economie Sociale et Solidaire, baptisée « Bamako 2016 ». L’événement est placé sous le thème : « l’économie sociale et solidaire : vecteur de la forte résilience des peuples africains ». Le RENAPESS-Mali et le secrétariat permanant du RAESS avec la collaboration du ministère de la solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du nord, tiennent, du 26 au 30 Avril 2016 au CICB, les assises de la 4ème rencontre bisannuelle.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le représentant du ministre de la solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du nord, M. Mohamed Kassim Traoré, en présence des députés de l’Assemblée nationale du Mali, des représentants des pays membres du RAESS et plusieurs personnalités. Cette session qui regroupe 300 participants, verra 1000 visiteurs venant des 30 pays africains membres et observateurs, selon les organisateurs.

Ce rendez-vous « Bamako 2016 », Selon Madani Coumaré, président du RENAPESS-Mali, vise à évaluer le parcours du RAESS dans la promotion de l’ESS en Afrique. « Il évaluera l’état de mise en œuvre de la feuille de route 2010-2015 et échangera sur les préoccupations relatives au cadre légal du développement de l’ESS à travers le continent. Aussi, il permettra d’identifier des pistes d’actions pour mieux positionner l’ESS sur le continent, notamment en partageant des expériences innovantes capitalisées », a-t-il indiqué.

Mieux, il a ajouté qu’ils se sont rencontrés pour agir en convergence et en communion à la création de richesses et d’emplois dans le continent africain. « Nous sommes-la pour partager des valeurs, celles qui sont de l’économie sociale et solidaire. Ces valeurs qui nous ont fédérés au delà des frontières nationales. Et nous ont amené vers à la création de ce que nous appelons RAESS », a rappelé le président du RENAPESS-Mali.

Pour le coordinateur du RAESS, M.Cheirkaoui Abdel jalil, l’économie sociale et solidaire a fait ses preuves dans beaucoup de continents, particulièrement le continent américain, et précisément dans le sud. « Elle les a permis de mettre en place les différentes politiques en un temps records, de résoudre les problèmes de pauvreté et l’insertion des jeunes ». C’est pourquoi, « nous sommes réunis, ce matin, pour nous inspirer de ces modèles afin de trouver des solutions justes à ces questions qui nous taraudent les esprits à savoir : quel chemin nous devons emprunter pour répondre au mieux aux attentes ? », s’est-il interrogé.

S’agissant du représentant de Mme le Ministre marocain de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Pr Fatima Marouan, il a estimé que cette édition est d’une grande importance et a remercié les organisateurs d’y avoir convié la délégation marocaine et le Mali de l’accueillir. Par ailleurs, il a souligné que l’ESS est fondamentalement au service de la cohésion sociale, de par sa contribution à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, à la création d’emplois et au développement local.

Quant au représentant du ministre de la solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du nord, M. Mohamed Kassim Traoré, cet espace se veut être une convergence de savoirs et de bonnes pratiques pour renforcer les politiques publiques en vue de la résilience. Pour cela, il a souhaité qu’il puisse permettre l’adoption d’une feuille de route et d’un ensemble de stratégies pour une meilleure promotion de l’ESS en Afrique. Car selon lui, « l’économie rurale place la personne humaine au centre du développement économique et social ».

Partant, il a salué le courage du RENAPESS de poursuivre ses actions pour plus de résultats dans la lutte contre la pauvreté.

Cette édition verra des conférences sur la place de l’ESS dans les atteintes des ODD de l’agenda 2030 de l’ONU et sur le rôle de l’Etat et des collectivités territoriales dans le développement de l’ESS. Des ateliers thématiques, des visites d’expériences sur trois sites sont prévues dans le programme. Il sera question également du réseautage, du marché in situ de produits et savoirs de l’ESS et un camp des jeunes entrepreneurs.

Rappelons que le REASS a été créé en octobre 2010 à Kenitra (Maroc) au terme d’une rencontre fondatrice organisée par le réseau marocain de l’économie sociale et solidaire (REMESS). Cette rencontre a enregistré la participation des réseaux nationaux de 17pays d’Afrique de l’Ouest, du centre et du Maghreb. Sa coordination était assurée par le Maroc. C’est dans le cadre du principe d’une responsabilité tournante qu’il a passé le témoin au Mali.

Le réseau national d’appui à la promotion d’économie sociale et solidaire Mali (RENAPESS-Mali) est une association à but non lucratif créée le 10 juillet 2003.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de