Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Douanes maliennes : La SNTD, un nouveau syndicat est né

lundi 10 septembre 2018

Hamadoun Amion Guindo, secrétaire général de la confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), a présidé le samedi 8 septembre 2018 l’ouverture des travaux du 1er congrès ordinaire du syndicat national des travailleurs des douanes (SNTD). Placée sous le thème « promouvoir la mobilisation des recettes douanières », la cérémonie a eu lieu au siège de ladite confédération.

Le secrétaire général de la confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), a rassuré que sa confédération soutiendra le SNTD dans sa lutte. Il dira que, « nous sommes une organisation libre et très autonome. Nous allons continuer avec vous cette lutte. C’est le rôle de la CSTM d’être avec vous pour que vous puissiez continuer dans une vision libre, et voir comment composer un bureau exécutif ou un comité exécutif à hauteur de mener ou de gérer vos ambitions », a-t-il indiqué.

« Nous demandons à l’Etat de nous mettre dans nos droits », a déclaré Issiaka Moussa Kaboré, contrôleur des douanes, secrétaire général du syndicat national des travailleurs des douanes (SNTD). Il a indiqué que l’objectif est de dire aux camarades douaniers que le SNTD a été créé pour réclamer leurs droits vis-à-vis de l’Etat. « Nous pensons que le premier syndicat a failli à son devoir. On a constaté que les droits des douaniers sont, aujourd’hui un peu délaissés. Nous sommes aussi des fonctionnaires. Nous avons besoins de droits aussi », a-t-il martelé. Avant de signaler à l’Etat de revoir son attitude envers les travailleurs du secteur de la douane.

« Nous avons déposé un cahier de doléances, et jusque-là, il n’y a pas eu de suite. Nous continuions toujours à lutter pour que nous puissions avoir gain de cause », a-t-il indiqué. Il a souligné que le choix de ce thème est très important car, selon lui quand on parle de la douane, on parle des recettes. Il a ajouté que ce sont les recettes qui augmentent le budget national. Pour cela, il dira que l’un des objectifs est de promouvoir les recettes douanières. M. Kaboré est convaincu que leurs revendications vont aboutir. Pour cela, il a lancé un appel aux membres du SNTD de travailler ensemble, de se donner la main pour avoir tout ce qu’ils veulent. Et de dire que seul le travail peut aboutir à quelques choses.

Issiaka Kaboré a révélé que le syndicat national des travailleurs des douanes est née suite à un constat du fait que le 1er syndicat a montré toute son incompétence à résoudre certains problèmes essentiels des agents à savoir : la mauvaise gestion du personnel, la mauvaise gestion des intérêts matériels et moraux des syndiqués.

Il a estimé que la SNTD œuvrera pour défendre les intérêts matériels et moraux des syndiqués. « Nous sommes prêts à accompagner la direction générale des douanes, chaque jour qu’elle posera de bons actes allant dans le sens de l’amélioration et de la durabilité des recettes douanières. Nous resterons debout et vigilant comme la sentinelle. Notre syndicat sera un syndicat d’avant garde, de la vérité, de l’espoir et de l’excellence », a-t-il rassuré.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.