Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Développement industriel : La SONATAM reçoit une visite du ministre Moulaye Ahmed Boubacar

samedi 3 novembre 2018

Le jeudi 1er novembre 2018, dans le cadre de la prise de contact de différents services qui relèvent de son département Moulaye Ahmed Boubacar, ministre du développement industriel et de la promotion des investissements, a effectué une visite à la société nationale des Tabacs et Allumettes du Mali (SONATAM), sise à la zone industrielle de Bamako. Le ministre était accompagné par une délégation de son département.

Après l’accueil chaleureux du ministre par le Patron de ladite société et le personnel, la visite a été guidée par Issouf Traoré, directeur général de la SONATAM et Célestin Yara, le responsable production de l’usine. Le ministre a visité les différentes chaines de production de l’usine, l’entrepôt de stockage des matières premières et des produits finis. Aussi il a visité les tableaux historiques de la société depuis sa création jusqu’à nos jours.

Après cette visite guidée des lieux, les responsables de la société ont eu un entretien avec le ministre dans la salle de réunion.

Issouf Traoré, directeur général de la SONATAM, a expliqué que sa société est une structure qui emploi 246 personnes. « Nous faisons environs 70 milliards de chiffre d’affaire par an, avec une contribution de 52 milliards de FCFA au trésor de l’Etat malien », a-t-il révélé. Avant d’ajouter que sa société n’a pas de difficultés particulières, mais comme toute œuvre humaine, il y a toujours des possibilités d’améliorer ce qu’ils font. « Nous sommes extrêmement bien accompagnés par les autorités du pays », a-t-il déclaré.

Selon Moulaye Ahmed Boubacar, au département du développement industriel et de la promotion des investissements, la SONATAM est en très bonne position pour plusieurs raisons à savoir : une entreprise industrielle pleine d’histoire, créée depuis les toutes premières années de l’indépendance, et qui a connu de très beaux jours. Et comme toute entreprise qui a connue de moments assez difficiles, et qui, malgré toutes les difficultés qu’elle a connue, il y a un certain nombre d’année, aujourd’hui elle est revenue avec force.

« Nous avons constaté qu’un bon système de gestion est en place, tant sur le plan technique que sur le plan comptable. Aussi, nous avons vu une usine très propre, du modernisme. Nous avons également constaté qu’ils tiennent également des normes comptables. Nous le savons déjà parce que la SONATAM participe au développement du pays à travers les taxes et les impôts. Nous savons également que depuis un certain nombre d’années, la SONATAM est sortie des moments noirs avec beaucoup de succès, il faut qu’aujourd’hui que les actionnaires puissent bénéficier des dividendes », a déclaré le ministre.

Le ministre a exprimé toute sa satisfaction de cette visite, parce que selon lui, « nous avons pris connaissance de l’avancement du projet Dunhill, un projet extrêmement important, qui va être la base de création d’emplois, de création de richesse et faire du Mali un pôle d’exportation de Cigarettes, ce qui est très important ».

D’autres constats. « Nous avons rencontré un personnel engagé, un personnel motivé derrière le président de conseil d’administration, le directeur général, avec lesquels je me suis entretenu dès mon arrivée. J’ai compris qu’ils ont reçu à mettre en place un groupe homogène, une équipe qui sait où on va et qui a le souci du Mali et du développement du pays », a-t-il indiqué. Il a ajouté que ce ceci passe forcément par le développement et la modernisation de l’entreprise à eux confiés. C’est pourquoi, « je leur dis : collègue. Certes, je suis le ministre chargé du développement industriel, mais je me considère désormais comme un travailleur de la SONATAM. Et à chaque fois que c’est nécessaire, je serai à leurs côtés constamment. Et leur témoigne également du soutien et de l’accompagnement du gouvernement ».

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de