Version imprimable de cet article Version imprimable | |

DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF : La contribution du SYNAC arrive

lundi 25 novembre 2019

Pour apporter sa contribution au Dialogue national inclusif, le Syndicat autonome des administrateurs civils (SYNAC) a organisé le 23 novembre 2019, un atelier de réflexion au Ministère de l’administration territoriale.

« Cet atelier est une initiative du SYNAC pour qui il est un devoir patriotique, une obligation citoyenne et intellectuelle pour ses militants, qui ont le privilège et l’avantage d’être au cœur de l’appareil d’Etat, d’apporter leur contribution au débat national, organisé par les pouvoirs publics pour aider notre pays à surmonter les défis auxquels il est confronté de façon cyclique depuis maintenant trois décennies ». C’est en ces termes que Ousmane Christian Diarra, secrétaire général du SYNAC, a introduit ses propos lors de la cérémonie d’ouverture, présidée par Amadou Thiam, ministre des reformes institutionnelles et des relations avec la société civile.

Il a rappelé qu’en leur qualité de cadres de conception, les Administrateurs civiles et Membres du Corps Préfectoral sont une force de propositions qui ne sont pas dans la théorie des laboratoires d’essai mais dans le concret du vécu. Pour cela, il a déclaré que « tout pouvoir public, tout régime politique bien inspiré se doivent d’approcher, d’écouter et de tirer profit d’une telle mine de ressources intellectuelles dont les conseils bien avisés, fruits de riches et longues expériences acquises sur le terrain et dans la pratique institutionnelle, peuvent être utiles pour prévenir maintes difficultés et éviter maints écueil à la communauté nationale ».

Le Secrétaire général du SYNAC a ajouté que de par « la mission dont ils sont investis, les administrateurs civils et Membres du Corps Préfectoral exercent pendant leur carrière des fonctions supérieures d’encadrement, de direction, d’expertise ou de contrôle dans les administrations de l’Etat ». Ousmane Christian Diarra dira que par conséquent, « ils se trouvent placer ainsi dans les fonctions de conception, de mise en œuvre et d’évaluation des politiques publiques au niveau des administrations centrales et dans les fonctions d’encadrement des services locaux ou les unités composant les services déconcentrés ».

Fort de ce constat, il rappellera que les Administrateurs civils sont un corps d’élites à caractère interministériel et grande connaissance des rouages institutionnels, politiques, sociaux, économiques, culturels, religieux, sécuritaires, etc., de notre pays dans toutes ses dimensions. Et, c’est convaincu de cela que Ousmane Christian Diarra a estimé que « plus que tout autre organisation de la société civile, plus que toute autre corporation, les Administrateurs civils et Membres du Corps Préfectoral se doivent de se prononcer sur les grands sujets de l’heure et d’apporter leur part dans les débats sur les maux dont souffre la mère patrie, en faisant des propositions réalistes, applicables à notre situation ».

Après que le représentant du Ministre de l’administration territoriale et de celui du Dialogue social et du travail, aient salué cette belle initiative qui prouve à suffisance que l’esprit de dialogue du SYNAC, engagé pour la construction du pays, le Ministre Amadou Thiam procédé à l’ouverture de l’atelier.

« A la veille des Assises nationales du Dialogue national Inclusif qui s’annoncent imminentes, il est très réconfortant que vous preniez l’initiative de la présente activité afin de préparer et mieux outiller vos membres en vue de leur participation efficace et de leur contribution efficiente aux débats », a déclaré Amadou Thiam.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.