Crise socio-économique et politique : « Le Mali a perdu1540 milliards du 22 mars à nos jours » dixit le porte parole du FDR, Amadou Koïta

dimanche 17 mars 2013

« La situation socio-économique et politique du Mali du 22 mars à nos jours » figurait au centre d’une conférence débat organisée, le samedi 14 juillet 2012, par le Mouvement des jeunes du Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FDR) de la Commune I. La conférence était co-animée par l’honorable Amidou Diabaté, Amadou Koïta et Ibrahim Djibril Maïga. L’événement qui s’inscrit dans le cadre du lancement de ses activités marque l’attachement du président dudit regroupement a trouvé une issue favorable à la crise. C’était au siège du PDES de Boulkassoumbougou.

Après la mise en place d’un bureau consensuel de 45 membres composé de 38 garçons et 7 filles, le mercredi 13 juillet 2012, pour défendre les idéaux du Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République dans la résolution de la crise malienne, les jeunes de la Commune I ont jugé utile de joindre l’acte à la parole à travers la tenue de la présente conférence. Objectif : informer et sensibiliser la population sur la situation du pays afin de sauvegarder la République, consolider la démocratie et défendre la patrie qui sont priorités assignés au FDR.
Dans son mot de bienvenue, le président de la jeunesse du FDR de la Commune I, Ibrahim Yoro Maïga a noté que le choix de ce thème n’était pas fortuit. Il s’agissait de toucher du doigt tous les problèmes que connait le Mali actuellement : de la crise au nord à la crise institutionnelle au sud en passant par la situation économique qui rend la vie de plus en plus chère. Pour les conférenciers, le gouvernement dirigé par Dr. Cheick Modibo Diarra demeure toujours stationnel trois mois après sa formation pendant que le pays s’enfonce davantage dans la crise économique avec comme corollaire la suspension des aides des PTF, la fermeture structures pourvoyeurs d’emploi. Amadou Koïta, le porte parole du FDR, a estimé cette perte à environ1450 milliards de francs cfa entre le 22 mars à maintenant. Depuis le coup d’Etat, à l’en croire, le Budget spécial d’investissement qui constitue 70% de notre source de financement a été arrêté. Une situation qu’il qualifie désastreuse. A ce titre, il a invité le public à prendre la situation à bras le corps. Selon lui, la situation qui prévaut dans notre pays attaque les fondements de la République. Si cette situation perdure encore une guerre civile serait inévitable a soutenu M. Koïta. Et d’ajouter que le gouvernement n’a jusque là entrepris aucune action pour résoudre la crise. Dans la foulée, l’honorable Amidou Diabaté dira que le Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, n’a pas encore donné de réponse à la classe politique après leur concertation depuis le mardi 19 juin dernier. Et de préciser que le FDR n’exige son entrée dans le gouvernement s’il est à mesure de résoudre la crise. A ce propos, dit-il, le FDR est prêt n’importe quel gouvernement capable de trouver une solution idoine à la crise. Cependant, il convient de signaler que plusieurs questions d’éclaircissement ont enrichi le débat à savoir : la question concernant le vote de l’Amnesty accordé aux putschistes par l’Assemblée nationale ; la défection des militaires touareg de l’armée malienne au profit du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ; L’intervention militaire ; la formation d’un gouvernement équilibré c’est-à-dire d’union nationale. En tout cas, les conférenciers ont exhorté la classe politique à accepter de se parler pour trouver une solution meilleure et consensuelle de sortie de crise le plus vite que possible.

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav