Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Cote d’Ivoire : ADO est candidat pour un troisième mandat

vendredi 7 août 2020

Au cours d’une adresse à la Nation ivoirienne, à la veille de la fête de l’indépendance du 7 août 2020, Alassane Dramane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, a décidé de se présenter pour un 3ème mandat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Au mois de mars dernier, devant Dieu et les hommes, Alassane Dramane Ouattara s’était engagé à passer la main à une nouvelle génération. Cette situation, pratiquement rare en Afrique, avait conduit le président de la France, Emmanuel Macron, de saluer une décision « historique » de la part de ADO qui avait décidé de ne pas se présenter pour un troisième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire. « Je salue la décision historique du Président @AOuattara-PRCI, homme de parole et homme d’Etat, de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle. Ce soir, la Côte d’Ivoire donne l’exemple », avait déclaré Emmanuel Macron.

A l’époque, par cette déclaration, Emmanuel Macron saluait les propos de Alassane Dramane Ouattara. « Je voudrais annoncer solennellement, que j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 et de transférer le pouvoir à une jeune génération », avait indiqué le président ADO.

Et, quelques jours après cette déclaration de ADO, le RHDP, le parti présidentiel optait pour la candidature de feu Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre de l’époque. Mais, par la suite, avec la démission de Kablan Duncan de son poste de vice-président de la Côte d’Ivoire, pour convenance personnelle, l’on pouvait comprendre qu’il a été frustré par le choix de Amadou gon Coulibaly à son détriment.

Mais, malheureusement, Amadou Gon Coulibaly, rentré d’un long séjour médical à Paris devait rendre l’âme quelques jours après, laissant le RHDP sans candidat désigné. Ce décès à ramener la question d’une possible candidature de Alassane Dramane Ouattara sur la table.

En effet, surpris par la brusque disparition de son candidat, le RHDP au regard des enjeux n’avait pas le choix. Au risque de se voir coiffer au poteau, le RHDP n’a pas voulu prendre le risque de porter son dévolu sur un candidat autre que le Président Alassane Dramane Ouattara. En effet, à l’état actuel de la situation et au regard du timing, seule cette candidature pouvait lui garantir une éventuelle victoire au soir du 31 octobre 2020.

Et, comme une jeune nubile, face aux nombreuses sollicitations de ses partisans, Alassane Dramane Ouattara a fait semblant d’entretenir un suspens. Après une rencontre avec son parti RHDP le président à demander de lui laisser le temps pour donner sa réponse. « Je prends acte des résolutions du Conseil Politique. Je vous demande de me laisser du temps du recueillement et de la récupération avant de vous donner une réponse très prochainement », avait laissé entendre en substance ADO. Mais quand on n’est pas d’accord on dit non. Et, demandé un temps de réflexion, voudrait laisser entendre que ADO allait dire Oui.

Et, comme, il fallait s’y attendre. La réponse positive n’a pas tardé. Dans le cadre de son adresse à la Nation ivoirienne à la faveur de la fête d’indépendance de la Cote d’Ivoire, ADO a profité pour déclarer officiellement sa candidature à l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020. « Face à ce cas de force majeur et par devoir citoyen, j’ai décidé de répondre favorablement à l’appel de mes concitoyens me demandant d’être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 ». Avant de conclure que « Cette décision, murement réfléchie, est un devoir que j’accepte dans l’intérêt supérieur de la Nation ».

Mais, bizarrement Emmanuel Macron qui avait salué sa décision de ne pas être candidat, est pratiquement la première autorité de rang mondial, à soutenir la nouvelle décision du Président ivoirien. « Pour maintenir la paix en « RCI, je salue cette décision historique du Président @AlassaneOuattara de se présenter aux du 31 Octobre 2020 », a-t-il annoncé dans un poste sur tweeter. Allez-y comprendre quelque chose.

Cette candidature de ADO pour un 3ème mandat, fera couler beaucoup d’encre et de salive. Et, pourquoi provoquer des échauffourées en Côte d’Ivoire. Des voix contestent déjà cette décision qu’elles taxent d’illégale et d’anticonstitutionnelle.

Assane Koné
Bakary Samaté, Stagiaire

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav