Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Conseil d’orientation du centre d’information gouvernementale : Pour plus de visibilité des actions gouvernementales

mardi 10 janvier 2017

La première session du conseil d’orientation du centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA), s’est tenue, le lundi 8 janvier 2017 à la Primature, placée sous la haute présidence du Premier ministre Modibo Keita. Elle a été placée sous les auspices de la dynamisation de la communication gouvernementale.

Cette première session présidée par le Premier ministre a réuni les ministres et les structures concernés. Le Premier ministre a fait un rappel sur le rôle de la communication dans la réussite des actions du gouvernement qui, selon lui n’est plus à démontrer. Il dira que c’est pourquoi déjà en 2015, un atelier d’évaluation de la communication a été organisé. Il a regroupé les professionnels et les usagers de l’administration.

Lors de cet atelier dira Modibo Keita, une idée forte a été retenue, il s’agit pour le gouvernement de rendre compte, de mieux communiquer pour une plus grande visibilité et une meilleure compréhension des actions entreprises en vue d’une large adhésion des populations et des partenaires au développement à ses choix. C’est donc cette volonté qui a conduit à la création du centre d’information gouvernementale, rattaché à la Primature.

« Cet organe gouvernemental est notre centre à nous tous » a fait savoir M. Keita. Il ajoutera que, l’avoir crée est une chose, le rendre opérationnel en est une autre. C’est pourquoi le présent conseil devra également, selon lui réfléchir aux voies et moyens nécessaires à son opérationnalisation.

Il a ensuite rappelé à l’équipe du CIGMA sa tâche prioritaire : informer le public des activités du gouvernement par la mise à la disposition de la population d’une bonne information à travers les média publics et privés nationaux, internationaux et de tout autre réseau d’information et de communication. Il ajoutera que la réussite de cette équipe sera l’une de sa capacité d’anticipation et de coordination de la communication gouvernementale. Ce qui implique une meilleure coordination entre les différents acteurs notamment les chargés de communications des départements ministériels.

En matière de communication, le Premier ministre, a fait savoir qu’il apparait nécessaire de séparer l’option stratégique à moyen et long terme des fonctions opérationnelles factuelles. Car ils n’ont forcement pas la même portée.

Il a invité les responsables des médias publics et de la communication à renforcer davantage la collaboration avec le CIGMA pour une grande visibilité des actions du Gouvernement.

Pour sa part le ministre de la communication et de l’économie numérique, Mountaga Tall, a fait savoir que cette rencontre consiste à réfléchir sur les questions des Institutions, sur les outils et moyens de communications. Il a ensuite parlé des grandes décisions qui sont issues de ce conseil d’orientation, et qui selon lui, permettront au gouvernement de mieux assumer ses missions.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques