Version imprimable de cet article Version imprimable | |

COVID 19 : L’Afrique semble plutôt mieux supporter les conséquences économiques jusque-là

mercredi 10 juin 2020

La probable récession économique de l’Afrique projetée par le groupe de la Banque mondiale en raison de la pandémie du Covid 19, après une embellie d’un quart de siècle, ne tient pas la route ?

Une interrogation qui pourrait encore relancer le débat, après les résultats d’un sondage réalisé dans 7 pays africains que sont : Afrique du Sud, Algérie, Côte d’Ivoire, Égypte, Éthiopie, Maroc, République Démocratique du Congo, Nigeria, sur la perception de la pandémie de la Covid 19, révèle que 60 % des personnes interrogées, estiment que la situation économique de leur pays va se dégrader.

Cette étude réalisée sur 4 017 personnes de ces 8 pays, notamment la population âgée de 18 ans et plus, entre le 2 et le 14 mai 2020, illustre de l’optimisme et la volonté de ces pays à prouver que tout est possible par la volonté et l’abnégation des africains, à mener une riposte vigoureuse et solidaire pour atténuer considérablement l’impact de la Covid 19, sur les économies africaines.

En effet dans ce sondage, 53 % anticipent également une détérioration de la situation de leur entreprise ou de leur situation professionnelle. Quand 54 % des personnes interrogées redoutent un affaiblissement de leur situation financière personnelle. Les éventualités néfastes sont bien maigres pour faire penser que l’Afrique s’effondre.

Bien au contraire, « L’inquiétude sur la situation économique est inférieure à celle évaluée en France à 88 % et en Italie à 76 % par exemple. Cela témoigne d’un sens des responsabilités et d’une résilience africaine remarquables alimentés notamment par la réactivité de nombreux gouvernements africains. Lesquels, au-delà des mesures de protection sanitaires précoces, ont su rapidement mettre en place des plans de soutien aux économies et d’accompagnement social des populations », soutient Brice Chasles, Managing Partner Afrique francophone chez Deloitte.

Selon le rapport, l’Afrique est entrain de contourner progressivement les embûches induites par le Coronavirus, à travers son intelligence collective dans la coopération et la mobilisation de l’ensemble des acteurs et des ressources. « L’Afrique a l’opportunité d’accélérer les transformations engagées avec comme principales priorités : le renforcement des systèmes de santé ; la poursuite de la transformation digitale ; une urbanisation plus résiliente et durable ; le développement de filières agricoles, industrielles et de services compétitives et autosuffisantes ; l’inclusion sociale et financière du secteur informel ; ainsi que rendre effective et opérationnelle l’intégration régionale et panafricaine », indique les auteurs de ce sondage (Le cabinet Deloitte, l’institut de sondage OpinionWay et l’agence conseil 35°Nord) .

Issouf Kamagaté
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav