Version imprimable de cet article Version imprimable | |

CONTROLE DU PERCHOIR DE LA PROCHAINE ASSEMBLEE NATIONALE : Soumeylou Boubèye Maïga à la manœuvre

samedi 27 octobre 2018

Une fois n’est pas coutume. Les diables de la politique ont commencé à égrainer leur chapelet, qui pour déchanter qui, qui pour embarquer qui. Dans les alliances qui se nouent au gré du vent, de la lune et du soleil, les langues se délient. Sur certaines listes de candidats à la députation, on lit des unions de toute nature : ADEMA- ASMA- CFP ; RPM-ASMA ; ADEMA- RPM- ASMA (entre autres).

Au regard de ces regroupements, il est de plus en plus sur toutes les lèvres que le perchoir pourrait être allègrement remporté par l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergences des forces patriotiques (ASMA-CFP) de Soumeylou Boubèye Maïga et pour cause :

- D’abord, il est fort probable que tous les mécontents du RPM (parti présidentiel), pour faucher l’herbe sous les pieds du président IBK, se rangent du côté du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga

- Soumeylou Boubèye Maïga, selon toute vraisemblance, connaît pratiquement tous les dossiers des délinquants financiers. Ceux-ci, pour avoir un parapluie rassurant pourraient difficilement échapper à l’ASMA-CFP tant il reste établi que ce parti est de plus en plus le réel challenger du RPM sur l’échiquier politique national

- L’alliance RPM-ASMA, là où il semble solidement implanter pourrait pencher pour le second parti, le premier connaissant de plus en plus des difficultés majeures dans ses propres rangs. Dans ce cas de figure, le perchoir ne peut revenir qu’à l’ASMA d’où la raison de penser que Soumeylou Boubèye Maïga se débarrasser du président IBK à la moindre occasion.

Sans risque de se tromper, il est à prévoir que les manœuvres de Soumeylou Boubèye Maïga seront payantes au bout du tunnel. Sauf la politique n’est pas de la mathématique pure et que les surprises sont toujours possibles en cette matière. En attendant, les devins de la politique ont commencé à secouer les branchages des cocotiers, des manguiers, des balanzans, des baobabs, des rôniers, des dattiers et des tamariniers.

Aujourd’hui, de jour comme de nuit, les téléphones sonnent pour des rencontres politiques avant qu’il ne soit trop tard parce que les premiers venus peuvent compter sur les populations, sauf que là aussi l’argent peut être à la manœuvre comme lors de la présidentielle passée.

L’histoire nous enseigne qu’en matière de politique les prévisions n’ont toujours jamais tenu parce que l’avenir est imprévisible et que tout change constamment et dans tous les sens. Il n’est pas à exclure que les alliances se disloquent au gré des manœuvres politiciennes quand on sait qu’en politique au Mali il y a peu de place pour la décence.

En attendant, c’est le festival des charlatans de tous acabits, l’occasion rêvée de se confectionner des prestiges et de se construire des paradis terrestres. Les empoignades sont donc des moments à ne pas du tout rater : dedans, il y a toujours à brouter et à boire pour tous ceux qui trouvent que les joutes électorales restent les terrains idoines pour dire adieu à la misère qui caractérise la vie des populations maliennes.

Avant le coup de sifflet final, tout est possible pour conquérir le contrôle du perchoir de l’Assemblé Nationale.

Fodé KEITA
L’INTER DE BAMAKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en