Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Baromètre de conjoncture édition 2016 : « Les entreprises maliennes s’attendent à un climat des affaires plus favorables »

dimanche 4 décembre 2016

Le conseil national du Patronat du Mali a organisé le 1er décembre 2016 dans ses locaux à Hamdallaye ACI la cérémonie de présentation du rapport final du Baromètre de conjoncture des entreprises du Mali édition 2016. Les analyses du présent rapport portent sur 153 entreprises, dont 84% société anonyme (SA) ou société à responsabilité limitée (SARL). Les opinions exprimées sont représentatives de celles des entreprises du secteur privé du Mali.

La rencontre a enregistré la présence du représentant du Président du CNPM, du ministre de la promotion de l’investissement et du secteur privé, Konimba Sidibé. Ainsi que d’autres groupements professionnels et des chefs d’entreprises.

Le Baromètre de conjoncture des entreprises du Mali est une initiative du CNPM, qui vise à identifier le point de vue des chefs d’entreprises sur le climat dans lequel leurs affaires se créent et se développent. Il constitue l’un des outils correspondant à sa stratégie de plaidoyer sur une base stratégique de ce qui est le plus important pour les entreprises.

« L’édition 2016 du Baromètre de conjoncture des entreprises du Mali, un outil de plaidoyer mis à disposition par le CNPM pour non seulement mieux appréhender, mais aussi faire une comparaison d’année en année de la situation économique du pays », a fait savoir le représentant du Président du CNPM.

Le Baromètre qui est à sa 5ème édition dira M. Coulibaly, s’est révélé un indicateur essentiel et unique de suivi de l’évolution de la conjoncture nationale et de l’activité de nos entreprises. Ensuite il dira que, une enquête est adressée tous les ans à un échantillon représentatif de dirigeants d’entreprises maliennes, de différents secteurs afin de recueillir leur perception de l’environnement des affaires, tel qu’ils le ressentent.

Selon le représentant du Président du CNPM, l’édition 2016 a permis de dresser plusieurs constats. « Nous constatons que les entreprises maliennes s’attendent à un climat des affaires plus favorables au développement et à l’épanouissement de leurs activités », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter qu’elles sont nombreuses à exprimer leur insatisfaction en ce qui concerne l’état des infrastructures de base, les coûts de facteurs de production qui ne sont pas adaptés à leurs moyens, la dégradation dans la dynamique concurrentielle sur leurs marchés principaux (offre, demande, concurrence, règles du jeu), la non fiabilité des structures de régulation.

Face à ces constats dira M. Coulibaly, le CNPM dont la mission principale est de préserver le secteur privé, d’assurer la défense de ses membres et ainsi promouvoir le développement économique du pays, invite les autorités à réfléchir d’avantage sur les orientations politiques envisageables pour un environnement des affaires propices à un Mali émergent. Tout en espérant voir des signes de ces changements en 2017.

Ces nouvelles orientations selon lui permettront sans aucun doute de dynamiser le secteur privé malien et de doter l’économie malienne de bases solides gages d’une croissance soutenue.

« Le CNPM jouera sans faille le rôle qui est le sien dans l’accompagnement et la prévention du secteur privé », a assuré le représentant du CNPM.

Le ministre de la promotion de l’investissement et du secteur privé, Konimba Sidibé, a introduit ses propos en saluant cette initiative prise par le CNPM et l’encourager de continuer sur cette voie. Il a ajouté que ce document est très important dans la mesure où il permet de mesurer le sentiment que les hommes des affaires ont, et devient le premier indicateur quant a leur volonté d’investir ou de poursuivre les affaires au Mali.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !