| |

BRAS DE FER DG BDM-SYNABEF DANS L’AFFAIRE DJENEBA SALL : Ce que l’Inspection du travail a décidé

lundi 5 juillet 2021

Dans le bras de fer qui opposait le directeur général de la Banque de développement du Mali (BDM) au Syndicat national des banques et établissements financiers (Synabef) dans l’affaire dite Kané Djeneba Sall, l’Inspection du travail a livré sa « sentence ».

C’est une première victoire pour le DG de la BDM-SA, Amadou Haidara dans l’affaire dite Kané Djeneba Sall qui l’opposait au Syndicat national des banques et établissements financiers (Synabef). En effet, l’Inspection du travail après la saisine du DG de la BDM, vient de répondre favorablement à la demande de licenciement de Djeneba Sall.

Informé de la « mauvaise » nouvelle, le Synabef, sidéré, exige que la dame Sall soit mise dans ses droits. Et de qualifier le licenciement d’abusif.

Après cette phase, le Synabef prévoit d’attaquer la décision de l’Inspection du travail devant les tribunaux ? Selon nos informations, loin de la lâcher, il revient à Mme Djeneba Sall d’engager ou non cette initiative surtout que les textes l’autorisent à le faire.

On se souvient, lors d’une conférence de presse en mai dernier, Hamadoun Ba, secrétaire général du Synabef dénonçait l’excès de pouvoir du DG Haidara dans l’affaire.

Il disait ceci : « Mme Kané Djeneba Sall, en état de grossesse devrait commencer ses congés pour l’accouchement le 1er décembre 2019. La BDM-SA l’obligea à rester 10 jours de plus. Sachant qu’elle partait en congé à cette date, elle prit soin de faire tous ses arrêtés de compte le 29 novembre 2019 avec la directrice adjointe conformément à la procédure de passation. L’ayant obligé à dépasser son délai, dans la semaine qui suit, elle subit un accident et c’est là où elle fut conduit d’urgence à la Clinique Pasteur. Elle subit une opération d’urgence pour sauver son bébé.

C’est dans son lit de convalescence que le contrôle passa récupérer les clés, sans procédure de passation des clés. Pour ensuite, sans présence d’huissier, sans présence de la directrice adjointe, ouvrir les coffres pour soit disant constater un manquant de plus de 40 millions F CFA ».

Pour M. Ba, depuis janvier 2020, cette affaire resta lettre morte, puisqu’infondée. Donc, ajoute-t-il, il fallait chercher et trouver autre chose.

A ses dires, ce qu’ils vont trouver contre la dame va les ridiculiser. En effet, « contre toute attente, la direction de la BDM déposa une demande de licenciement à l’Inspection du Travail contre Mme Kané Djeneba pour, soit disant, avoir effectué des opérations indues sur le compte d’un client du nom de Mahamadou Soumaré, basé aux Etats Unis ».

Pire, a-t-il ajouté « le DG de la BDM-SA s’est adonné à un faux et usage de faux, en écrivant un courrier signé au nom du client incriminant Mme Kané Djeneba et déposé à l’Inspection du Travail ».

Le propriétaire du compte sur lequel la BDM accuse la dame d’avoir frauduleusement soustrait de l’argent, depuis son New Jersey (USA) M. Soumaré dit avoir mandaté expressément Mme Kané Djeneba Sall « à l’effet de faire toutes sortes d’opérations sur mon compte. Le monsieur est allé plus loin affirmant qu’il n’a pas perdu un seul sous de son compte ». Par la suite, il dénonce le caractère faux de la correspondance à lui prêté par le DG de la BDM. « Je vous demande de point en faire usage à mon nom, le cas échéant, je me réserve le droit d’initier en justice toute action en votre encontre », a écrit M. Soumaré dans sa lettre adressée au DG Haidara.

Mais, voilà qu’après certainement confrontation des arguments, l’Inspection du travail a estimé que la vérité est du camp du DG.

Amadou Sidibé
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav