Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Assemblée générale du CMTR : Youssouf Traoré dépeint les problèmes des transporteurs

mercredi 15 mai 2019

La 11E Session de l’Assemblée générale du Conseil malien des transporteurs routiers (CMTR) a été une tribune pour son président Youssouf Traoré de revenir sur les difficultés financières auxquelles les transporteurs sont confrontées.

Bien que doté de l’autonomie financière, le CMTR est actuellement confronté à une difficulté majeure liée aux ressources. Parmi toutes celles conférées par la loi, la CMTR ne bénéficie que des subventions de l’Etat, la redevance pour l’émission de la lettre de voiture. Ces redevances a-t-il dit, sont en deçà de ses besoins financiers. C’est pourquoi, l’Assemblée Consulaire a institué une redevance de prestation de service qui constitue une ressource additionnelle, véritable poumon financier indispensable au bon fonctionnent du CMTR.

« Malheureusement, une mesure de suspension de cette redevance a fait diminuer de 30% les recettes budgétaires du CMTR », a-t-il indiqué.

« Il y a lieu de rappeler que l’instance de délibération du CMTR est l’assemblée consulaire dont les délibérations sont exécutoires. Par conséquent, le président du CMTR a appelé à la clairvoyance du ministre des Transports et de la mobilité urbaine pour donner le support approprié à cette redevance de prestation de service afin qu’elle soit plus légale ».

Youssouf Traoré a enfin souhaité que la session soit une tribune de débats francs et sincères avec comme seul objectif : le renforcement de leur institution au service de l’ensemble du secteur des transports routiers du Mali ».

La cérémonie d’ouverture a aussi été l’occasion pour le patron des syndicats des transporteurs de se féliciter des perspectives de 2019. M. Traoré a annoncé la construction et l’équipement du siège national du CMTR au quartier Hippodrome II à Bamako, la recherche du financement pour l’aménagement de l’aire de stationnement de Diboly pour gros porteurs, l’aménagement des parkings modernes, la création d’une commission de concertation avec les groupements associatifs des transporteurs en vue de redynamiser le secteur.

Le CMTR a souligné M. Traoré, malgré ses nobles ambitions, a évoqué certaines préoccupations de sa corporation. Il s’agit : de la forte pression fiscale, la concurrence déloyale des transporteurs informels et pour compte propre, les tracasseries endémiques assorties de perceptions illicites, la présence des mines anti-personnelles couplée à la fréquence des attaques sur l’axe Sévaré-Gao qui causent régulièrement des pertes en vie humaine et des dégâts à des transporteurs nationaux et étrangers.

La rencontre a enregistré la présence du ministre des Transports et de la mobilité Urbaine, Abdoul Ly, du président du Patronat, de la Chambre des Miniers, des transitaires du CMC…

La 11e session devrait se pencher sur l’examen et l’adoption de l’état d’exécution du budget 2018, du projet de budget 2019 et du règlement intérieur du CMTR.

Mohamed Keita

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.