Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Assemblée Générale Ordinaire du CNPM : Le plan de développement stratégique au centre des préoccupations

lundi 3 avril 2017

Passer en revue le bilan annuel du conseil, diagnostiquer les forces et les faiblesses afin de faire des propositions pour une bonne perspective. Tel fut les points débattus lors de l’assemblée générale du Conseil National du Patronat du Mali (Cnpm). La cérémonie d’ouverture des travaux de cette session s’est déroulée, le samedi 1er avril 2017, sous les auspices de Mamadou Sinsy Coulibaly, Président du Cnpm. Outre le président, il y avait les membres de son bureau.

Ce rendez-vous annuel a réunit la crème, les soldats de l’économie du Mali notamment, les Présidents des groupements professionnels et des Conseils patronaux des régions et plusieurs acteurs du secteur privé. Il s’agissait pour Mamadou Sinsy Coulibaly, Président du Cnpm de passer au crible le bilan des activités menées durant l’année écoulée et de faire des propositions en vue de bonnes perspectives.

Selon lui, la tenue de cette assemblée générale témoigne de la vitalité de son organisation ainsi que son attachement au respect strict des dispositions statutaires.

A l’en croire, les attentes envers le secteur privé sont de plus en plus pressantes. Selon lui, le premier défi à relever est l’application effective du plan de développement stratégique (PDS) qui traduit en actions concrètes. Ensuite, il a parlé du renforcement du secrétariat général afin de répondre avec efficacité et professionnalisme aux attentes du PDS. « La question du recouvrement des cotisations sera aussi au cœur de nos actions en 2017 », a-t-il indiqué.

Et pour ce faire, il a dit qu’il sait compter sur la contribution des membres quant au paiement correct et régulier des cotisations par les entreprises dans le but de garantir au CNPM, des ressources financières pérennes. « Une organisation patronale, au risque de perdre sa crédibilité et son indépendance, doit avoir les moyens de ses ambitions », a-t-il déclaré.

Ainsi, la finalisation de la relecture des textes entamée par ses prédécesseurs, rappelle-il, est une nécessité pour le CNPM. Selon lui, l’émergence du patronat malien passera en 2017 par l’initiative de quelques gros chantiers dont la relecture des textes afin de les adapter au contexte actuel. « C’est seulement l’application sans faille des textes que les organisations et regroupements pourront asseoir et conforter cette légitimité indispensable à l’exécution de leur mission », a-t-il plaidé.

« L’adoption d’un statut, plus en phase avec la réalité actuelle d’une organisation patronale est plus qu’une nécessité, c’est un devoir et un acte d’engagement pour le développement du CNPM », a-il déclaré.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en