• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

    La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

    Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

    La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

    Travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

    La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou. Lisez le document d’Appel d’offres ouvert !

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Aliou Diallo, candidat de l’ADP-Maliba : « Je propose une sorte de plan Marshall de 15 000 milliards de FCFA pour le Mali… »

    dimanche 8 juillet 2018 , par Assane Koné

    Pour faire du Mali un pays envié à travers le monde, Aliou Diallo, candidat de l’ADP-Maliba, a déclaré le 7 juillet 2018, lors du lancement de sa campagne au Champ Hippique de Bamako, qu’il se propose de mettre en place une sorte de plan Marshall de 15 000 milliards de FCFA, sur une période de 5 ans.

    Ils étaient nombreux, les militants et sympathisants de l’ADP-Maliba, et de la vingtaine de partis politiques et du millier d’associations qui soutiennent la candidature de Aliou Diallo, à prendre d’assaut les tribunes installées dans le champ hippique. On a souvent même aperçu de nombreux fidèles du Chérif de Nioro du Sahel. Et, c’est devant ce beau monde que le candidat de l’ADP-Maliba et de la Plateforme « Ensemble pour le renouveau », a levé le voile sur les grandes lignes de son projet de société pour le Mali.

    Le président de l’ADP-Maliba, dans une brève présentation, a indiqué qu’il était économiste et aujourd’hui chef de plusieurs entreprises dont Wassoul’or. Il a ensuite rappelé son engagement pour le Mali et pour les maliens. Selon lui, cet engagement ne date pas d’aujourd’hui, parce qu’il a toujours été un entrepreneur dévoué à la cause de sa nation, le Mali. « Tout ce que je promets dans le cadre de cette campagne, je peux le faire, parce que j’ai déjà posé des actes qui le prouvent à suffisance au Mali », a-t-il déclaré.

    Le candidat de l’ADP-Maliba a indiqué que son offre politique a été élaborée au regard des défis économiques et sociales qui assaillent le Mali de toutes parts. Pour cela, il dira que les maliens, toutes catégories confondues, n’ont pas un autre choix face à ces défis que de se mobiliser pour ces élections qui se présentent comme une opportunité de sortie de crise. Il s’est engagé à tout mettre en œuvre pour la restauration de la paix sur toute l’étendue du territoire malien.

    Aliou Diallo a indiqué qu’il a été interpelé par la grande pauvreté dans laquelle se trouvent les maliens par la faute des différents dirigeants de ce pays. Et, pour cela, il dira que son engagement ne vise pas à faire tomber un homme, mais à « faire tomber un système politique qui se nourrit de longues dates du sang des maliens ».

    Le soutien du Chérif de Nioro

    Il a salué le Chérif de Nioro du Sahel pour la confiance placée en lui. « J’ai accueilli avec honneur le soutien du Chérif de Nioro du Sahel. C’est pour le Mali qu’il a décidé de nous soutenir, parce qu’il connait notre engagement pour ce pays », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que si c’était pour de l’argent, il n’allait jamais avoir ce soutien, parce que d’autres concurrents plus nantis que lui, sont allés le voir avec des propositions colossales.

    « Donc, comprenez que nous sommes liés au Chérif par la conviction que je suis capable de faire gagner des challenges au Mali », a-t-il déclaré. Avant d’inviter les maliens à se mobiliser derrière pour inventer la seconde indépendance du Mali. « Nous avons une indépendance depuis 1960, mais nous sommes empêtrés dans la pauvreté grandissantes et avons tous consciences qu’on n’a pas notre indépendance économique. Le moment est arrivé à ce mettre ensemble pour cette indépendance économique seule gage de lutte contre cette pauvreté galopante », a-t-il ajouté.

    Plus de 1 millions d’emplois sur 5 ans

    « J’ai décidé de solliciter votre vote avec un projet de société très ambitieux, mais dont la réalisation n’est pas au-delà des capacités de notre pays et de l’intelligence des maliens », a-t-il indiqué en substance. Et, pour commencer, il dira qu’il est inadmissible de voir ces millions de jeunes maliens sans emplois. Pour corriger cet état de fait, il a annoncé qu’il mettra en place un dispositif pour donner 1 200 000 emplois aux jeunes maliens sur cinq ans.

    En ce qui concerne le développement du Mali, Aliou Diallo, candidat de l’ADP-Maliba, a sa petite idée. « Pour le développement du Mali, il faut œuvrer au retour de la paix, faire émerger une classe moyenne à travers une politique économique volontariste de développement économique décentralisé et lancer une vraie politique de grands travaux à l’échelle nationale », a-t-il déclaré. Avant d’annoncer que c’est pourquoi, il envisage de mettre en place un semblant de plan Marshall pour le Mali, par la mobilisation de 15 000 milliards de FCFA.

    Le candidat de l’ADP-Maliba n’est pas du tout d’accord avec ceux qui veulent faire croire que le Mali est un pays. Selon lui, un pays qui a deux grands fleuves, des ressources aurifères, du manganèse, la bauxite, l’uranium, le pétrole et l’eau potable… ne peut pas être pauvre. Et, sans langue de bois, il a clairement soutenu en mots voilés que le Mali souffre d’un pillage de ses ressources.

    « Aujourd’hui nous sommes engagés, tous autant que nous sommes, dans une bataille pour le changement. Dans un inébranlable élan collectif pour obtenir la nouvelle indépendance de notre cher Mali », a-t-il déclaré. Avant de s’engager à ne pas décevoir.

    Avant de terminer son discours, il dira que son projet pour le Mali est celui de la recherche permanente de la paix et de la prospérité. « Je m’engage à construire une république nouvelle qui profite à tous les fils et les filles du pays. Je m’engage résolument à rendre le Mali à son Peuple par une nouvelle indépendance : l’indépendance économique », a-t-il ajouté. Avant de lancer : « le 29 Juillet, je compte sur vous. Restons mobilisés. Le changement est à portée de main ».

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce