• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’adoption de la Loi relative aux défenseurs des droits de l’homme : une avancée majeure qui nécessite des mesures d’application pour une protection effective et efficace

    Bamako, le 26 Janvier 2018 : Les organisations œuvrant au Mali pour la défense des droits de l’homme se réjouissent de l’adoption par le gouvernement malien de la loi relative aux défenseurs des droits de l’homme. Cette promulgation intervient à la suite d’un

    Le Chemin des Tirailleurs à Sorano, le samedi 10 février 2018

    La Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano du Sénégal et le Théâtre de la Mascara de France présentent la pièce de théâtre « Le Chemin des Tirailleurs », le samedi 10 février 2018 à 17 H à Sorano. Cette coproduction théâtrale est

    Littérature : Yoro Ba rime pour l’Afrique

    L’auteur Yoro Ba publie « Afrique où la rime partagée » chez Baobab Edition. La cérémonie de dédicace de l’ouvrage est prévue, le samedi 3 février 2018 à 16 heures à KeurBirago, siège de l’association des écrivains du Sénégal, sous la présidence de Monsieur Abdou Latif

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Affaire des 21 bérets rouges : L’APEMBRA exige des funérailles nationales

    lundi 7 novembre 2016 , par Assane Koné

    Les familles des victimes exigent le jugement du Gal SANOGO. L’APEMBRA (Association des parents et épouses des militaires bérets rouges assassinés) a animé samedi 5 novembre 2016 une conférence de presse à la Maison de la presse du Mali. Au cours de cette rencontre avec les hommes de média, l’APEMBRA a réclamé justice avant d’exiger des funérailles nationales pour leurs parents, dit-elle, « sauvagement assassinés » par Amadou Aya SANOGO en 2012.

    Selon les conférenciers, les parents des victimes attendent depuis quatre 4 ans le jugement des présumés auteurs pour enterrer leurs fils. « Nous ne demandons que le jugement des présumés auteurs et la date des funérailles de leurs parents » a déclaré Mme Sagara Bintou MAIGA, présidente de l’association. Les enfants, filles, frères et mères de ces 21 bérets rouges se sont joints à la présidente de l’association pour exiger la date du jugement des assassins présumés de leurs parents et la date de leurs funérailles.

    S’agissant des conditions de vie des parents après l’assassinat des 21 bérets rouges, la présidente de l’association a estimé que depuis l’assassinat de leurs parents, qu’ils vivent par la grâce de Dieu, mais qu’ils ne demande que justice et funérailles. « C’est la justice que nous réclamons et nous comptons sur le ministre de la justice pour cette affaire » a-t-elle ajouté. Réunis en association, les parents des 21 bérets rouges assassinés en 2012 exigent que justice soit faite. Pour les responsables de cette association, la justice et la redevabilité sont essentielles pour la paix, la réconciliation et la fin de l’impunité au Mali. « A quand le jugement des présumés coupables de l’assassinat des 21 bérets rouges », n’a cessé de s’interroger la conférencière. Avant de conclure que les familles des victimes demandent le jugement du général SANOGO.

    Par Zié OUATTARA

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce