Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Accusé Me Tall se défend : « Je n’ai pas quitté le ministère avec une aiguille de l’Etat et à fortiori autant de véhicules »

jeudi 1er novembre 2018

Dans une lettre dite confidentielle, à la date du 29 octobre 2018, mais qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, le Directeur général de l’administration des biens de l’Etat, relevant du ministère de l’économie et des finances, dans le cadre de l’inventaire du parc automobile de l’Etat, a demandé Maître Mountaga Tall, ancien ministre, de lui rendre 4 véhicules de l’Etat, qui sont à sa disposition. Et, comme une réponse du berger à la bergère, la réponse de Me Tall ne s’est pas fait attendre. « « Je n’ai vu, ni utilisé aucun de ces véhicules depuis mon départ du Gouvernement », a répondu Me Tall.

« Dans le cadre du suivi et de l’inventaire des véhicules des Cabinets ministériels, il m’est revenu de constater que les véhicules ci-dessous référencés seraient, à ce jour, à votre disposition. Il s’agit : du véhicule TOYOTA LAND CRUISER VX, immatriculé K-8863 ; du véhicule TOYOTA LANDE CRUISER V8, immatriculé K-2517 ; du véhicule KIA RIO, immatriculé K-1288 ; du véhicule MERCEDES E 200, immatriculé K-3424 », indique la soit disant lettre confidentielle adressée à Me Tall par le Directeur général de l’administration des biens de l’Etat.

Il y a même motivé sa démarche par le fait qu’il veut mettre de façon « efficiente la comptabilité-matière en ce qui concerne les matériels roulants de l’Etat ». Pour cela, il demande à Me Tall de « bien vouloir faire parvenir lesdits véhicules au Parc outil (ex-Garages administratif) ».

Mais, tout porte à croire que, le Directeur général de l’administration des biens de l’Etat a été un peu trop léger dans sa démarche. Et, la phrase « il m’est revenu de constater que les véhicules ci-dessous référencés seraient, à ce jour, à votre disposition », le prouve à suffisance. Quand on doute, on a accuse pas et on ne demande de rendre.

Et, Me Tall a eu les mots justes pour le rappeler à l’ordre. Il n’est pas allé de mains mortes, pour le dénoncer. D’abord, il lui dit qu’il n’a pas vu et qu’il n’a utilisé aucun de ces véhicules depuis son départ du Gouvernement. Ensuite, il dénonce la méthode cavalière utilisée par le cher Directeur général des biens de l’Etat. « La méthode utilisée pour en parler dénote des véritables intentions : me salir », lui dira clairement Me Tall. Avant de lui dire qu’il est blanc comme neige.

Mais, mieux, s’il veut vraiment retrouver les véhicules de l’Etat, Me Tall lui donne des pistes. « Je n’ai pas quitté le ministère avec une aiguille de l’Etat et à fortiori autant de véhicules », lui dit Me Tall. Avant de lui rappeler que le véhicule TOYOTA LAND CRUISER VX, immatriculé K-8863, a été remis le jour de la passation, à son successeur qui l’a d’ailleurs utilisé un moment, ainsi que lui le faisais comme véhicule de mission.

En ce qui concerne le véhicule TOYOTA LANDE CRUISER V8, immatriculé K-2517, Me Tall dira qu’après recoupement qu’il est au garage bien avant son départ du ministère. Que dire de la MERCEDES E 200, immatriculé K-3424 ? Me Tall très précis rappellera qu’il a trouvé cet ancien véhicule de fonction des ministres en épave. Avant de dire qu’il se trouve au même garage que le précédent et les deux peuvent être récupérés à tout moment. Enfin, quand au véhicule KIA RIO, immatriculé K-1288, qu’il a utilisé comme véhicule de domicile, a été rendu au ministère de l’Economie numérique, où il serait aujourd’hui utilisé comme véhicule de liaison au Cabinet.

A retenir que Me Tall n’a pas du tout apprécié le fait qu’une lettre confidentielle qui lui est adressée ait été publiée sur les réseaux sociaux, alors qu’il ne l’ait jamais reçu.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en