Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Accord politique de Gouvernance et Dialogue Politique Inclusif : LE PPC de Jeamille Bittar mobilise Bougouni

lundi 26 août 2019

Le dimanche 25 août 2019, la délégation du Pôle Politique du Consensus (PPC) conduit par son président Jeamille Bittar, accompagné par le conseiller spécial du premier ministre, s’est rendue à Bougouni. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la campagne de communication sur l’accord politique de gouvernance et le dialogue politique inclusif qui est en cours de préparation. L’objectif était d’informer, et expliquer le contenu de l’accord politique de gouvernance et de sensibiliser la population à se mobiliser pour une participation à hauteur de souhait.

Le séjour de la délégation conduite par Jeamille Bittar à Bougouni a démarré par des visites de courtoisie chez les différentes personnalités administratives et les notabilités de Bougouni : le préfet, le chef de village, la famille de Bissy Sangaré, le président du RDP. Ensuite, la délégation s’est déportée au Complexe culturel Siraba Togola, pour animer une conférence débat.

« Notre mission est d’aller vers la population pour la sensibiliser par rapport à ce qui adviendra demain. Demain va être radieux parce qu’aujourd’hui, tout prouve à suffisance que les maliens sont dans une dynamique d’entente et surtout de cohésion malgré les ratés », a déclaré Jeamille Bittar, président du PPC. Il a indiqué qu’au-delà de la capitale, aujourd’hui, c’est une première sortie à Bougouni, une première étape de la mobilisation des populations maliennes. Bittar a annoncé que dans les jours à venir, sa délégation sera dans d’autres localités du pays pour apporter le message de l’union et de la cohésion sociale au Mali.

« Nous allons tout faire pour que le message soit relayé, car les problèmes du Mali ne peuvent être gérés que par les maliens », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que cette initiative du PPC vise à faire comprendre aux populations maliennes que loin s’en faut, aujourd’hui plus que jamais, le Mali a besoin de tout le monde.

« Le Mali est dans des difficultés. Nous sommes un pays qui doit survivre. Un pays dans lequel les problèmes que nous avons ne sont pas au-delà de nos expériences et de nos moyens », a-t-il précisé. Et, c’est pour cela, selon son Président, que le PPC a décidé d’aller vers la majorité et l’opposition, pour qu’il n’y ait pas de politique de la chaise vide lors des prochaines assises importantes que notre pays s’apprête à organiser : Le Dialogue Politique Inclusif. « Aujourd’hui, chacun a son rôle et sa place dans la construction du pays et nous voulons un consensus au tour de l’essentiel », a-t-il déclaré.

Le président du PPC a remercié le Préfet pour son appui nécessaire en la matière et la population pour sa mobilisation. Il dira que c’est une mission pour le Mali et non pour une Campagne politique.

Pour sa part, Sidi Mohamed Diawara, conseiller Spécial du Premier ministre, a rappelé que, depuis la signature de l’Accord Politique de Gouvernance, le Premier ministre et l’ensemble du Gouvernement travaillent à organiser la communication, à informer et sensibiliser la population sur le contenu de l’Accord. Selon lui, c’est une belle occasion pour rassembler toutes les forces vives de la nation en vu de la recherche des solutions idoines pour sortir le pays de la crise qui le secoue depuis des années.

Il dira que le gouvernement est en place et travaille à mettre en œuvre l’accord politique de gouvernance, la population de son côté doit savoir de quoi il s’agit exactement. Qu’est-ce que le gouvernement envisage et précisément qu’est-ce que nous entendons faire dans l’organisation du Dialogue Politique Inclusif, qui est en cours ? Ce sont-là des questions essentielles auxquelles il a apporté des réponses. Il a fait savoir que les facilitateurs sont nommés, un Comité d’organisation est mis en place. Ils travaillent et très bientôt, les maliens et les maliennes, de l’intérieur comme de l’extérieur, seront invités à ce grand dialogue inclusif.

De son côté, Ousmane Sow, Préfet de Bougouni, a apprécié la visite de la délégation du PPC. Il a estimé que le thème est d’une importance capitale, compte tenu de la période que traverse notre pays. Pour cela, il a exhorté les uns et les autres, plus particulièrement la population de Bougouni, à s’inscrire dans cette dynamique, et à s’impliquer pour l’atteinte des objectifs.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.