Version imprimable de cet article Version imprimable | |

6ème anniversaire de l’APR : Oumar Ibrahim Touré annonce une possible recomposition de la scène politique

samedi 25 mai 2019

« La politique, comme toute activité humaine, est soumise à la loi du mouvement. Dans ce contexte de défis, une recomposition de la scène politique, une évolution de l’échiquier politique sont certainement à prévoir ». Cette déclaration a été faite par Oumar Ibrahim Touré, Président de l’APR. C’était lors de la célébration du 6ème anniversaire de la date de la création du parti du perroquet coloré, le 24 mai 2019, lors d’une conférence de presse, couplée à une cérémonie de rupture du jeûne, au siège du parti. Ici, nous vous proposons l’intégralité de la déclaration de Oumar Ibrahim Touré, Président de l’APR. Lisez !

Discours, 6ème anniversaire de l’APR

Camarades Militants, Sympathisants,
Mesdames et Messieurs de la presse,
Honorables et Distingués invités en vos rang et grade tout protocole observé ;
Mesdames et Messieurs,

Aw Bissimilah ! Merci à vous tous d’avoir répondu à notre invitation et rehaussé par votre présence l’éclat de la présente cérémonie de commémoration de l’anniversaire de notre parti.

Cette année, la commémoration de l’anniversaire de notre parti se déroule dans un contexte extrêmement difficile pour notre pays suite aux menaces de toutes sortes, consécutives à l’insécurité grimpante qui gangrène le Nord et le Centre du pays et la demande sociale à juste titre tous azimuts, émanant des partis politiques et des organisations de la société civile.

L’APR a aujourd’hui six ans. Six ans, c’est certes peu dans la vie d’un parti qui se veut contributeur à la construction de l’édifice national : le Mali.

Mais ce peu de temps, quoique insuffisant pour bâtir à souhait un avenir, est une invite à la réflexion sur le parcours de notre parti en termes d’avancées et d’insuffisances sur l’échiquier politique national.

Permettez-moi, Mesdames et Messieurs, de profiter de cette heureuse opportunité du mois de Ramadan pour implorer le tout puissant, le très miséricordieux afin qu’il accepte nos prières de réussite pour nous-mêmes et de paix, de pardon et de réconciliation, facteurs d’unité dont notre pays menacé dans son existence a tant besoin.

C’est dans cette logique de contribution à la construction et à la sauvegarde de notre pays que l’APR s’est durablement inscrite depuis sa création, le 24 mai 2013.
Pour ce faire, le parti s’est attelé d’abord à son implantation sur l’ensemble du territoire national avec des fortunes diverses liées essentiellement au contexte d’insécurité que traverse notre pays.

Aujourd’hui, l’APR, en plus de sa présence à l’Assemblée nationale, peut se réjouir de son implantation dans les 49 Cercles du Mali, avec des centaines de conseillers et une dizaine de maires.

Sur le plan de l’animation politique au niveau national, l’APR s’est toujours illustrée par son sérieux dans la mobilisation en tête de peloton des partis membres de la majorité présidentielle pour accompagner le Président, S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA de 2013 à nos jours, à travers les regroupements politiques ci-après :

• L’Alliance Pour le Mali (APM) deuxième force parlementaire et dont la présidence a toujours été assurée par l’APR ;
• la Convention de la Majorité Présidentielle (CMP) dans laquelle notre parti s’est fait remarquer par ses contributions de taille aux différentes assises ;
• Ensemble Pour le Mali (EPM) au sein duquel nous avons été de tous les chantiers, y compris l’élaboration de la plateforme politique.

Dans le cadre de ce partenariat politique au service exclusif du Mali pour sa stabilisation et son unité mise à dure épreuve, l’APR a soutenu tous les gouvernements successifs de l’ère IBK.

Ce choix fait par l’APR, Mesdames et Messieurs, était justifié par le seul souci de contribuer, de façon efficace, à la stabilisation et à l’unité de notre pays, gravement menacées. Par ailleurs, l’APR a apporté une contribution de taille tant à l’intérieur du pays, y compris dans les profondeurs insoupçonnées de notre vaste territoire qu’à l’extérieur. Notre précieuse contribution sur le plan physique, par notre forte mobilisation, mais également sur les plans matériel, logistique et financier a sans doute contribué à la coproduction du résultat dont vous êtes tous comptables, à savoir la réélection du Président de la République.

Je voudrais très sincèrement profiter de l’occasion qui nous est offerte pour renouveler mes vifs et chaleureux remerciements à tous nos militants et sympathisants qui n’ont ménagé aucun effort pour contribuer à cette victoire.

Oui camarades, un parti, c’est aussi une mémoire de son parcours face à l’Histoire.

Dans cette logique, les manœuvres de certaines officines et de gens déterminés à salir ce tableau reluisant du mérite et à occulter notre apport précieux ne pourront, en aucun cas, effacer ce qu’on peut considérer aujourd’hui comme étant déjà gravé dans la conscience collective de nos concitoyens.

Camarades militants et sympathisants,

Pour toutes les raisons que je viens d’évoquer en termes de réussite, nous devons rester vigilants et mobilisés pour davantage consolider notre parti au service de la nation malienne.

Aujourd’hui, nous devons nous atteler à faire de l’APR une force d’actions et de propositions pour la paix et la cohésion sociale au Mali pour prétendre à la reconstruction de notre pays.

Ce défi, nous allons le relever ensemble avec l’ensemble de la classe politique, de l’opposition comme de la majorité présidentielle mais aussi avec toutes les forces vives de la nation malienne.

Aujourd’hui plus que jamais, il faut un socle politique qui, dans sa diversité, fera face à toutes les adversités auxquelles le pays est confronté.

C’est donc pour dire que notre pays a aujourd’hui besoin d’une réorientation stratégique tant au niveau de la gouvernance publique qu’au niveau du rôle des citoyens dans notre marche commune.

Sans tabou, nous devons, même au sein de la majorité présidentielle, questionner sérieusement et rigoureusement sans complaisance notre parcours, évaluer le bilan, mettre le doigt sur nos réussites et surtout nos échecs dans l’optique d’avoir les ressorts nécessaires pour rebondir.

Permettez-moi à ce sujet, en votre à nom à tous, de saluer et féliciter tous les acteurs politiques de notre pays qui ont bien voulu signer une plateforme politique au sein de laquelle sera certainement instauré un dialogue politique inclusif et fécond conforme aux préoccupations de nos populations et par conséquent l’intérêt supérieur de notre Mali.

C’est à ce seul prix que le pays pourra recoudre le tissu social pour faire face dans l’unité et la synergie d’actions aux défis récurrents que nous connaissons, à savoir le dialogue national, les réformes institutionnelles, la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger et les conflits intercommunautaires du centre du pays

Camarades militants et sympathisants,

Cette cérémonie de commémoration de l’anniversaire de notre parti me semble être une occasion inespérée pour :
• rendre hommage à nos braves soldats qui sont tombés sur le champ de l’honneur ;
• exprimer une pensée pieuse à l’endroit de tous les maliens et étrangers qui ont perdu la vie du fait du terrorisme et des conflits armés sur notre territoire national ;
• être solidaire avec nos frères et sœurs qui sont réfugiés internes et dans les pays voisins comme la Mauritanie et le Niger et qui doivent impérativement regagner le Mali natal ;
• penser également sans cesse à tous ces maliens éprouvés par les violences, qu’elles soient intercommunautaires ou du fait des hordes terroristes.

C’est dans ce cadre que nous lançons un vibrant appel à tous nos compatriotes pour le pardon mutuel, la réconciliation, la paix et la cohésion sociale.

Le Mali riche de ses diversités culturelle, ethnique et spatiale a vécu depuis la nuit des temps. A l’épreuve du temps, le bateau malien tanguera mais il ne chavirera jamais Inch’ALLAH avec la bénédiction et les efforts de tous ses enfants.

Camarades militants et sympathisants,

La politique, comme toute activité humaine, est soumise à la loi du mouvement. Dans ce contexte de défis, une recomposition de la scène politique, une évolution de l’échiquier politique sont certainement à prévoir.

Nous devons donc rester vigilants et surtout mobilisés pour être des acteurs qui comptent pour assurer un avenir radieux à notre parti. Un parti attrayant par son sens élevé de l’intérêt national, son animation et son dynamisme internes, ses propositions innovantes et ses actions confortant le VIVRE ENSEMBLE ET L’UNITE DE NOTRE PATRIMOINE COMMUN, LE MALI.

Notre parti répondra à l’appel de la Nation en jouant sa partition à tous les niveaux du processus du développement de notre pays.

Aussi, fidèle à sa ligne de parti socio-démocrate, il priorisera la concertation et le rassemblement autour des enjeux majeurs à travers des échanges avec d’autres partis politiques partageant la même vision que lui pour plus de synergie et de consensus national.

Ensemble, soyons les soldats du renouveau du Mali !

Vive l’APR !
Vive le Mali UN et Indivisible !

Président de l’APR
Oumar Ibrahima Touré

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de