Version imprimable de cet article Version imprimable | |

5ème édition du SAJE-UEMOA : Un cadre d’échange pour les jeunes entrepreneurs

mardi 27 novembre 2018

Sous la présidence du ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, le samedi 24 novembre 2018, le Palais de la culture de Bamako, a abrité l’ouverture officielle de la 5ème édition du Salon des jeunes entrepreneurs de la zone de l’Union Economique et Monétaire ouest africaine (SAJE UEMOA). Cette rencontre était placée sous le thème : « oser le partenariat inter-entreprises PME-PMI : opportunités, enjeux et défis dans l’espace UEMOA ».

L’ouverture de ce salon, qui était prévu du 24 au 27 novembre 2018, a été présidée par Hamadi Bathily, représentant du ministre en présence de Drissa dit Idi Coulibaly, président du Salon et Mamadou Moustapha Barro, représentant résidant de l’UEMOA au Mali en tant qu’invité d’honneur.

Il faut noter que, pour cette édition, un privilège a été accordé à l’entrepreneuriat féminin. Pendant ces quatre jours, les échanges ont porté sur divers thématiques notamment, l’opportunité d’affaires dans l’espace UEMOA : quels enjeux et défis à relever pour booster le partenariat interentreprises ? Opportunité des partenariats d’affaires avec les PME et startups de Côte d’Ivoire, comment faire des affaires en Côte d’Ivoire ? Encourager et promouvoir l’entreprenariat féminin dans l’espace UEMOA, la pertinence des offres de formation et l’employabilité dans le système de l’enseignement supérieur au Mali.

A l’entame de ses propos le président du salon a déclaré que le SAJE-UEMOA se donne comme leitmotiv d’offrir aux entrepreneurs jeunes, un cadre d’échanges mutuels, avantageux et fructueux basé sur leurs propres expériences et sur celles de leurs mentors, autour des défis rencontrés, des enjeux qui s’y dégagent et des myriades d’opportunités qui se présentent.

« Le devoir de construction nationale et par ricochet sous régionale nous incombe tous », a-t-il déclaré. Selon lui afin de rendre plus fluide l’organisation et le fonctionnement des entreprises que nous créons chaque jours et qui sont des sources majeurs de richesses, il conviendrait de prendre des mesures adaptées au niveau national et sous régional ayant pour but l’amélioration de l’environnement des affaires, notamment la simplification des procédures, l’harmonisation des règles, le passage à une échelle supérieure, sur des normes et des standards de qualité afin de faire participer les jeunes entrepreneurs aux offres de marchés publics. « Il ne peut y avoir de partenariat gagnant-gagnant et fructueux sans l’implication de ces mesures », a-t-il constaté.

Le président du salon a estimé que cet espace offre l’occasion aux entrepreneurs de différents pays de notre zone économique et monétaire de renforcer leurs partenariats potentiels, de transformer les idées en projets et des projets en réalisations, de créer un maillage de conseils, de plus d’échanges de bonnes pratiques. A cela s’ajoute toute la somme des expertises qui ont été fort bien pu rassemblées et mobilisées.

Pour terminer, il a invité le gouvernement, l’UEMOA et les partenaires techniques et financiers à soutenir d’avantage ce projet dans la mobilisation des jeunes entrepreneurs des 8 pays de la zone UEMOA (soit en mobilisant 10 entrepreneurs par pays).

Pour sa part le représentant du ministre après avoir rappelé les engagements du Président de la République pour la jeunesse dans son second mandat, dira que son département est engagé à les traduire en actions concrètes à travers les dispositifs institutionnels, techniques, les programmes et projets existants, afin de développer les compétences pour l’employabilité et les capacités de résilience de notre jeunesse dans le cadre de l’égalité des chances pour tous.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques