| |

3 ème édition du SIAMA : Youssouf Bathily, Président de la CCIM fait la promotion du « Consommer local »

mardi 28 décembre 2021

En sa qualité de parrain de la 3ème édition du Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA), Youssouf Bathily, Président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, lors de la cérémonie d’ouverture le 23 décembre 2021, a fait la promotion du « consommer local ». Il a expliqué le bien fondé du « Mois du Consommer local ».
« Plus qu’une simple question de mode, le ‘’Mois du Consommer local’’ a pour but de permettre aux entreprises locales d’accroître leurs performances », a-t-il déclaré. Il a félicité les artisans qui ont pris une part active à la célébration en octobre dernier du « Mois du Consommer local » organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali. Le Président de la CCIM a rappelé que le « Mois du Consommer local » a été institué par une décision prise par les ministres en charge du Commerce de l’espace UEMOA, le 25 octobre 2019 à Ouagadougou. Selon lui, cette décision vise à stimuler une transformation structurelle des économies de l’espace communautaire.

Pour cela, il a salué Mamadou Minkoro Traoré, Président de l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers du Mali (APCMM), pour la bonne organisation du SIAMA qui vise les mêmes objectifs que le « Mois du Consommer locale ».

Youssouf Bathily a estimé qu’il était tout à fait normal de rappeler que la transformation du coton malien est conforme aux objectifs du consommer local. « Il s’agit d’un avantage comparatif de notre pays en tant que premier producteur du coton dans notre espace communautaire », a-t-il déclaré.

Il a soutenu qu’à travers sa décision n° 15-2003, portant adoption de l’agenda pour la compétitivité de la filière coton textile dans l’espace, l’UEMOA s’était fixée comme objectif, la transformation de 25% de la production communautaire à l’horizon 2010. « De nos jours, au Mali moins de 2% de notre production cotonnière est transformée localement », a-t-il déclaré. Avant d’exhorter les Autorités de la Transition à accompagner les initiatives d’investissements dans le domaine de la transformation de notre coton et de l’ensemble de nos produits locaux.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav