Version imprimable de cet article Version imprimable | |

2ème congrès ordinaire de la CODEM : le Parti se dote d’une charte de valeurs

lundi 15 mai 2017

Du 13 au 14 mai 2017, les militants et sympathisants du parti de la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) se sont donnés rendez-vous au Pavillon des Sports pour le 2ème congrès ordinaire du Parti. Ces assises ont mobilisé les militants venant de plusieurs sections à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Faits notables : l’adoption d’une charte de valeurs du parti et le renouvèlement de ses organes.

Le 2ème congrès ordinaire de la Codem a connu son épilogue le dimanche 14 mai 2017 au Pavillon des Sports. Cet événement a mobilisé les militants du parti venants de toutes les coordinations du pays. Durant 2 jours, les congressistes ont relu les textes du parti et renouvelé le bureau politique national. Une instance à la tête de laquelle Housseini Amion Guindo succède à lui-même. Abdoul Kassoum Touré en devient son vice-président. Mme Théra Fanta Théra est la présidente des femmes du parti et Moussa Kaka, président des jeunes.

Créée en 2008, la CODEM, à une année, avait présenté 327 listes sur 703 communes aux élections communales et obtenu 444 élus.

Housseini Amion Guindo, Président de la Codem a indiqué qu’en 2016, son parti a présenté 463 listes sur 688 soit 67,38% et obtenu 682 conseillers dont 166 femmes élues et 38 maires. En termes de couverture territoriale lors des élections communales du 20 novembre 2016.

Ensuite, Il a salué les résultats des travaux des commissions (politiques, statut et règlements intérieurs, finances) durant le congrès. « Vos critiques, quelques fois vos frustrations et vos cris de cœurs ont été bel et bien entendus. Je vous assure solennellement qu’ils feront l’objet de la plus grandes attentions et applications diligentes », a-t-il déclaré.

L’adoption d’une charte de valeurs

Dans son intervention, le président du parti a remercié les congressistes pour l’adoption de la charte morale du Parti. « Vous avez également doté le parti d’une charte de valeurs. A l’en croire « une chose est d’adopter une charte et une autre est de la respecter et de l’appliquer à soi-même, à faire respecter et de l’appliquer aux autres », a-t-il indiqué. Avant de les convier à plus de responsabilité et de discipline en vue d’améliorer la structuration et l’animation du Parti. « Chers militants, je vous engage à accroitre davantage vos capacités de mobilisation, d’implantation et d’animation de notre parti ».

Pour ce qui est des échéances prochaines, le Président Guindo rassure que les directives du parti seront suivies. « Le Bureau national s’engage solennellement à soutenir toutes les initiatives tendant à restaurer durablement la paix et à concilier les cœurs et les esprits », a-t-il souligné. Avant de s’incliner devant la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires de l’insécurité.

Abdoul Kassoum Touré, Vice-président du Bureau Politique National dira qu’un congrès est statutaire. Selon lui, il est l’occasion de réviser tous les textes du parti, renouveler le bureau national et parler de nouvelles orientations politiques.

Au cours des assises, les délégués ont adopté une charte morale et de valeurs. « Nous avons pu travailler sur les documents en vue de les approfondir et de doter notre parti de nouveaux textes comme l’adoption la charte », a-t-il dit.

Et de se réjouir de l’esprit dans lequel le congrès s’est tenu. « Nous sommes signataires de la Convention de la mouvance présidentielle. Ce qui veut dire que nous allons continuer à soutenir le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita jusqu’en fin de mandat. Nous allons aussi évaluer notre participation à la mouvance présidentielle », a confié le Vice-président de la Codem.

Par ailleurs, le Vice-président a souligné qu’une conférence nationale extraordinaire sera convoquée pour décider de la candidature du parti à la présidentielle 2018. « Nous sommes à 15 mois des élections, nous ne pouvons pas confirmer ou infirmer cette question. Nous préférons attendre la conférence nationale extraordinaire qui aura lieu avant les scrutins de 2018 pour en parler », a-t-il précisé.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques