Version imprimable de cet article Version imprimable | |

125ème Séance du Conseil d’Administration de la BNDA à Paris : La Banque verte réalise un bénéfice net après impôt de 8,024 milliards

vendredi 26 mai 2017

La Banque Nationale de Développement Agricole a réalisé des performances probantes au titre de l’exercice 2016. Elle conforte ainsi sa place dans le peloton de tête du microcosme bancaire malien.

L’année 2016 aura été une année faste pour la Banque verte du Mali. Elle a réalisé au cours de cet exercice 8, 024 milliards de FCFA de bénéfice net après impôt. Une augmentation par rapport à l’exercice 2015 qui était de 8 milliards. Mieux, la BNDA a porté ses fonds propres à 66 milliards contre 57 pour l’exercice 2015, soit une progression de 9,2%. Au même moment, le total bilan de la BNDA s’est chiffré en 2016 à 407 milliards contre 369 en 2015. C’est ce qui ressort de la 125ème séance de son Conseil d’Administration tenue à Paris le lundi 22 mai 2017.

Elle a augmenté les financements accordés au secteur agricole et aux PME/PMI, surtout agricoles. Au titre de l’exercice 2016, la BNDA a financé à hauteur de 254 milliards de FCFA l’agriculture et l’agro-industrie. En 2015, ce montant était de 94 milliards. Le financement des petites et moyennes entreprises est passé de 66 à 80 milliards de FCFA. Tout en maintenant sa place de leader dans le financement de l’agriculture, la BNDA diversifie ses activités et s’ouvre davantage aux particuliers. Ainsi en 2016, elle a octroyé 80 milliards de FCFA au financement des équipements et de l’habitat en faveur des particuliers. Ces chiffres augurent des perspectives meilleures pour le leader du développement agricole du Mali d’autant plus que l’exercice qui vient de s’achever était le premier du plan de développement à moyen terme 2016-2020 de la banque.

14,5% des fonds propres du système bancaire au Mali et 22 000 nouveaux clients

En matière de compétitivité, la banque verte du Mali a augmenté le volume de ses activités en s’adjugeant 10, 3% des dépôts, 12,8% des crédits et 14,5% des fonds propres du système bancaire au Mali. En termes d’indicateur de croissance, le nombre de client est passé de 237000 en 2015 à 259000 en 2016, donc 22 mille nouveaux clients soit 9% de plus. Dans le souci constant de satisfaire la clientèle, le nombre de point de vente est passé à 50 dont 44 agences et 6 bureaux permanents. La banque dispose désormais de 57 distributaires automatiques de banque, qui ont permis de réaliser 2 370 612 opérations de retrait pour 131 milliards de FCFA. La santé financière et la stabilité croissante de la banque font que les clients lui font davantage confiance. C’est ainsi qu’elle a collecté 250,7 milliards supplémentaires auprès de sa clientèle. Cette prouesse a permis à la banque de poursuivre le développement de son activité de crédit et de s’ouvrir davantage à tous les segments de l’économie malienne avec une attention particulière à l’agriculture qui demeure le cœur de métier de la BNDA. Ainsi la banque a injecté 449, 591 milliards de FCFA dans l’économie nationale une augmentation de 32%. Le crédit accordé à la clientèle est passé de 274, 767 milliards en 2015 à 337,803 milliards en 2016, soit une progression de 23%.

Le Produit net bancaire a connu un bond de 7%

Pour réussir un tel résultat, il a fallu à la banque d’améliorer ses propres performances afin d’accroitre la création de valeur ajoutée. Le produit net bancaire (PNB) a connu un bond de 7%. Il passe à 31,883 milliards contre 29,671 l’année précédente. La banque a ainsi pu contribuer à la solidarité nationale en versant à l’Etat au titre de l’impôt 9,644 milliards de FCFA. Il importe de souligner aussi qu’en 2016, la banque a accordé des stages à plus d’un millier de jeunes scolaires, étudiants et diplômés.

Le représentant de l’Etat malien, M. Souaïbou DIABY, a exprimé toute sa fierté pour la performance réalisée avant de rendre un hommage appuyé à l’ensemble des travailleurs de la banque. Quant à elle, la représentante de la DEG, la banque allemande, Madame Natalie De WIT, a félicité le PDG et les travailleurs de la banque pour ce résultat hautement satisfaisant. L’administrateur de l’Agence Française de Développement(AFD), M. Pascal COLLANGE s’est dit confiant quant aux perspectives de développement agricole du Mali avec comme partenaire la BNDA. Pour sa part, le Président Directeur Général de la BNDA, M. Moussa Alassane DIALLO, a attribué ce bon résultat au professionnalisme et à l’engagement constant des hommes et des femmes qui travaillent au service de la banque. Il a adressé une mention spéciale aux clients qui continuent toujours de faire confiance à la BNDA.

Correspondance de Makanfing KONATE, depuis Paris.

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques