| |

MARCHE FINANCIER INTERMEDIAIRE : Le Mali sollicite un « Appel public à l’épargne » de 200 milliards F CFA

lundi 15 août 2022

Il s’agit d’une nouvelle offensive sur le marché financier intermédiaire (SGI) basée au Mali. C’est à partir du lundi 15 Août 2022 que le ministère de l’Economie et des Finances procèdera officiellement au lancement d’une nouvelle émission par un Appel Public à l’épargne pour un montant de 200 milliards de F CFA (environ 303,030 millions d’euros) sur une maturité de 10 ans 2022 – 2032 au taux de 6,20%. L’Opération sera bouclée le 30 août 2022.

Selon nos sources d’informations cette énième opération sera pilotée et dirigée par la SGI Mali avec la participation effective de la (SGI global capital SA). Pour ce faire, l’on peut dire que Bamako passe désormais à l’offensive à travers le lancement d’une nouvelle émission par appel public à l’épargne (c’est à dire, elle sera menée par les SGI-Mali et SGI Global capital SA toutes basée dans la capitale).

Selon plusieurs sources proches de l’hôtel des finances, le Ministre malien de l’Économie et des Finances vient une fois maintenir une performance inégalée sur le marché financier des titre public et « doit être pour la dynamique entreprise ».

A travers une note publiée le vendredi 11 août 2022, le ministre Sanou a affirmé que « dès la levée des sanctions, le Trésor Public a procédé à l’apurement des impayés sur : la dette extérieure pour environ 85,1 milliards FCFA ; la dette de marché émise par syndication pour un montant de 66 milliards FCFA ; une partie de la dette de marché émise par adjudication pour un montant de 65 milliards FCFA », a-t-il-affirmé.

Notons que l’émission spéciale de bons et d’obligations du Trésor public organisée le 09 août 2022 a également permis de régler le reliquat des impayés de la dette de marché émise par adjudication , soit 215 milliards FCFA.

Il faut signaler que des intérêts de retard ont été payés aux investisseurs sur les impayés de la dette de marché pour un montant de 6,65 milliards FCFA dont 5,48 milliards FCFA pour la dette par adjudication et 1,17 milliards FCFA pour la dette par syndication. L’on peut supposer que Bamako, détient la confiance des investisseurs régionaux.

(Croissance Afrique)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav