| |

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA DOUANE 2021 : Mobilisation pour sortir de la Covid-19

mercredi 3 février 2021

La Journée internationale de la douane est célébrée chaque année le 26 janvier et est parrainée par l’Organisation mondiale des douanes. Cette journée spéciale met en exergue les administrations douanières du monde entier. C’est aussi l’occasion de rappeler comment les douanes contribuent à assurer la sécurité et la prospérité des collectivités.

Comme chaque année, la communauté douanière se rassemble le 26 janvier pour célébrer la Journée internationale de la douane. Cette journée spéciale permet aux membres et au secrétariat de l’OMD ainsi qu’aux partenaires de la douane partout dans le monde de se consacrer à la promotion d’un thème particulier.

Ainsi, en 2021, sous le slogan « Relance, renouveau, résilience : la douane au service d’une chaîne logistique durable », la communauté douanière s’est mobilisée contre la pandémie de la Covid-19 et pour appuyer les individus et les entreprises en consolidant la chaîne logistique mondiale, en renforçant la collaboration, en usant la technologie et en plaçant les personnes au centre du processus de transformation.

En effet, tandis que les douanes concentrent leurs efforts en faveur de la reconstruction dans un contexte de Covid-19, les membres sont invités à se lancer de plein pied dans la transformation numérique aux frontières, en mettant tout particulièrement l’accent sur l’automatisation et sur l’utilisation de technologies innovantes et en adoptant des démarches collaboratives avec toutes les parties prenantes le long de la chaîne logistique. Compte tenu de leur position et de leur mandat unique aux frontières, les administrations douanières peuvent contribuer à une chaîne logistique durable, et ce de plusieurs manières : Les répercussions économiques de la pandémie sur les entreprises ont été colossales, entraînant de profonds bouleversements dans les chaînes logistiques mondiales. La tâche titanesque de reconstruction ne peut être entreprise dans l’isolement et l’expertise de toutes les agences et parties prenantes présentes aux frontières sera fondamentale. Les douanes seront appelées à faire preuve d’un sens de leadership durant ce processus, tant au niveau national qu’international.

La crise de la Covid-19 a montré que la gestion coordonnée des frontières est possible, qu’elle est efficace et qu’elle peut être institutionnalisée à l’échelon national et international. La mise en place adéquate du cadre de normes Safe, notamment des normes sur les OEA et des principes de coopération avec les autres organismes gouvernementaux, revêt une importance particulière dans ce contexte. Compte tenu de l’accroissement du commerce électronique observé durant la période de Covid-19, il serait opportun que les Membres mettent aussi en œuvre le cadre de normes de l’OMD sur le commerce électronique transfrontalier pour pouvoir faire face aux impératifs de sécurité et de facilitation posés par cette tendance émergente dans la chaîne logistique, en étroite collaboration avec les parties prenantes.

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav