| |

Développement et coopération économique : rôle du secteur privé en Afrique de l’Ouest

mardi 24 novembre 2020

Du 17 et 18 nombre 2020, s’est déroulée la conférence régionale sur le développement et la coopération économique sur le thème : « le rôle du secteur privé en Afrique de l’ouest ». Première du genre, cette conférence a été organisée par la Fondation Konrad Adenauer Stiftung. C’était dans un hôtel de Bamako.

Deux jours de formation ont réuni des acteurs des chambres de commerce et d’industries, des conseils de patronat, des chambres de métiers, des organisations de promotion des investissements, du commerce et des exportations, des organisations de soutien aux PMEs, des institutions financières panafricaines et internationales, des représentants des gouvernements. Ils ont débattu des thématiques, « CEDEAO : mythe et réalité du commerce et de l’investissement en Afrique de l’Ouest » ; « Sahel : le parent pauvre de l’intégration régionale ? » ; « Secteur privé : quelles attentes aux gouvernements ? » ; « Secteur privé et politique de développement ».

Thomas Schiller, directeur régional du programme Sahel de la fondation Konrad, estime que ce sujet est très important aux yeux de leur fondation qui a parmi ses valeurs fondatrices l’économie sociale de marché, basée sur des règles où le secteur privé doit jouer un rôle clé dans le développement de chaque pays. « Nous croyons que l’activité économique est d’abord une activité libre basée sur l’entreprenariat. Cela permet à tous les pays de profiter au maximum dans le développement économique », a-t-il déclaré.

Boubacar Ballo, conseiller technique au ministère de l’industrie, du commerce et de la protection des investissements, a salué l’engament de la fondation Konrad aux côtés des gouvernements et des peuples africains. Il a cité les nombreuses actions en matière du renforcement de la coopération, de la démocratie, l’état de droit, la paix et de la sécurité.

Pour Boubacar Ballo, le thème de la présente conférence est pertinent et d’actualité. En effet, selon lui à la faveur des programmes d’ajustement structurel, des Etats ont entrepris de libéraliser leur économie en se retirant progressivement du secteur productif pour se recentrer sur leurs missions de régulation de l’activité économique. Il s’agit selon lui de respecter le principe selon lequel moins d’Etat et mieux d’Etat. Il dira qu’à cet égard, le secteur privé considéré comme le moteur de la croissance et du développement économique doit supplier les efforts de l’Etat dans la création d’emploi, voir dans la réalisation des infrastructures de base pour le développement socio-économique dans un cadre juridique rénové de partenariat public-privé.

« L’accroissement des échanges commerciaux, fait du secteur privé un acteur incontournable des relations économiques entre les Etats. Le secteur privé doit s’organiser de plus en plus pour contribuer à fluidifier les échanges sur les Corridors et mieux coordonner les questions liées à la logistique », a-t-il précisé.

Après avoir souligné les difficultés du secteur privé, il dira que pour accroitre la contribution dudit secteur dans le développement et la coopération économique en Afrique de l’Ouest, « nous devons travailler au renforcement des capacités des acteurs pour l’internationalisation de leurs entreprises, au renforcement des capacités des organisations faitières pour jouer leur rôle de conseil et d’orientation des politiques publiques, à l’amélioration continue du climat des affaires, à la création d’un cadre de dialogue entre les pouvoirs publics et le secteur privé et à la mise en place des instruments pertinent d’accompagnement répondant au besoin du secteur privé ».

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav