| |

Cinéma malien : Les sillons des succès futurs tracés

lundi 28 décembre 2020

Pendant deux jours, du 21 au 22 décembre 2020, les acteurs du cinéma et de l’audiovisuel au Mali, se sont retrouvés au Musée national du Mali. Ils y ont échangé sur l’évolution, les enjeux et les perspectives du secteur du cinéma et de l’audiovisuel au Mali.

Mme Kadiatou KONARE, Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, a présidé la cérémonie d’ouverture. Elle avait à ses côté l’ancien ministre Cheick Oumar Sissoko, parrain du séminaire et Sidy DIABATE, cinéaste et conférencier inaugural.

Mme le Ministre a rappelé que « Engagé » est le matricule distinctif du cinéma malien, dès son éclosion, en 1960, avec « Demain à Nanguila » qualifié de premier film malien du Hollandais Joris Ivens dénonçant l’exode rural qui empêche le développement.

Elle a ajouté que le cinéma s’est voulu le miroir de la société. Et, a décidé de mettre à nu les cruautés d’une société aux reflexes archaïques et injustes, bousculer l’ordre établi, revendiquer la liberté, apprivoiser les enjeux de transmission du savoir ancestral sont des thèmes de prédilection des œuvres cinématographiques.

« Le Septième art, le cinéma, est un art majeur car l’image et le son contribuent à façonner une société, à forger une mémoire collective, gardienne de la cohésion sociale », a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter que le langage cinématographique est un langage sophistiqué qui convoque tour à tour l’esthétique, le politique.

« Pourtant, si important soit-il, le cinéma peine à trouver son chemin », a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter que « le cinéma malien, longtemps référence dans la sous-région ouest-africaine, traverse une crise sans précédent ». Selon Mme le Ministre, réaliser un film relève presque du parcours du combattant.

Pour cela, Mme le Ministre a estimé que si tous les séminaires traités par le département sont d’une nécessité cruciale, celui sur le cinéma est d’une grande importance tant sa renaissance est attendue.

Et, pour faire de ce séminaire, une étape importante de l’émergence de l’industrie cinématographie, Mme le Ministre a suggéré que les participants abordent des problématiques comme :

• le déficit de financement et la question du subventionnement du secteur par l’Etat ;
• la formation des professionnels de la chaine du cinéma et des acteurs. Mettre un accent particulier sur la formation de ces derniers. Le génie d’un réalisateur ne peut être révélé que par celui d’un acteur. Que serait devenu le cinéma malien sans un Bala Moussa par exemple ? Hommage à ce maitre de parole et des gestes !
• l’absence de marché de diffusion et l’épineux problème de la fermeture des salles de cinéma. Qui parmi nous, n’est pas nostalgique des salles obscures du Soudan cinéma, du Rex, du Rio, de Lafia et j’en passe ?
• la concurrence d’autres industries comme nollywood, bollywood
• la reconquête du marché panafricain et international à travers les festivals (Fespaco, Cannes). Ressuscitons donc le souvenir de l’épopée glorieuse des distinctions africaines et internationales avec des films comme : baara Yeelen, Finyé de Souleymane Cissé qui a reçu 9 récompenses dont le grand prix FESPACO en 1979, nyamaton de Cheick Oumar Sissoko (Tanit de bronze à Carthage en 1986) et Guimba le tyran (Grand prix (Étalon de Yennenga),
• la place des femmes et c’est le lieu de rendre hommage à la première d’entre elle, réalisatrice, Kadiatou Konaté,
• à jauger la place et le rôle du CNCM et du Faic à un moment où la question de la relecture de leur texte s’impose. Comment aider la direction du CNCM et celle du Fonds d’Appui à l’industrie cinématographique à transcender les difficultés ?
• évaluer l’impact du cinéma numérique ambulant en termes de promotion du cinéma auprès des populations défavorisées et des régions enclavées ?

Pendant deux jours, les participants ont fait des propositions pour la prise en compte des ces problématiques et tant d’autres ;

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav