| |

Barkhane : La France annonce le départ de son dernier détachement du Mali

mardi 16 août 2022

Partira ? ou partira pas ? La question n’est plus à l’ordre du jour en ce qui concerne le départ de la Force Barkhane du territoire malien. C’est désormais chose faite depuis le 15 août 2022. Mais, le fait que cette annonce intervienne le lendemain d’une grande manifestation à Gao, qui réclamait le départ de l’Armée française du Mali, soulève au moins deux interrogations.

La manifestation du 14 août 2022 à Gao, a-t-elle précipité le départ de l’Armée française du Mali ? Ou bien, c’est parce que des gens bien informés savaient que ce départ était programmé à cette date qu’ils ont organisé la manifestation ? Tout compte fait la coïncidence des deux agendas, nous amène à nous poser des questions, mais sans réponse. Mais, le constat est réel l’Armée française a plié bagages. Et, cela a été acté par un communiqué de l’État-major de l’Armée française.

Présent au Mali depuis plus de 9 ans, les derniers militaires français de la Force Barkhane ont quitté le territoire national le lundi 15 août 2022, après plusieurs mois de tension. La déclaration a été faite par l’état-major de l’Armée française dans un communiqué de presse.

« Ce jour, à 13h00 (heure de paris), le dernier détachement de la force Barkhane a franchi la frontière entre Mali et Niger. Il provenait de la plateforme opérationnelle désert de Gao, transférée aux forces armées maliennes depuis ce matin », indique le communiqué de l’Armée française.

Après 9 ans, le déploiement des militaires français sur le sol malien, était de plus en plus contesté par les autorités maliennes et une grande partie de la population, qui n’arrivait pas à avoir une grande lisibilité dans les actions conduites par ces soldats sur le sol malien. En réalité, malgré toute la puissance de l’Armée française, de nombreux maliens n’arrivaient à s’expliquer la propension que prenait le phénomène du terrorisme. Enfin, limité seulement au nord du pays et dans quelques parties du centre du pays, le terrorisme avait fini par occuper tout le pays.

Et, à la faveur de difficultés et d’incompréhension entre les autorités maliennes et françaises, la France était arrivée par la voix de son Président (Emmanuel Macron) à prendre la décision du retrait de ses militaires. Le Communiqué de l’Etat-major de l’armée française, l’a du reste rappelé. Selon le communiqué, ce retrait avait été demandé depuis février 2022 par le Président français Emmanuel Macron. « Conformément à la décision du président de la République Française du 17 février 2022, la force Barkhane au Mali s’est réarticulée hors du pays, en moins de dix mois et après 9 années de présence », indique le communiqué.

Dans son communiqué, l’état-major français a souligné que, « la profonde transformation de l’opération Barkhane ne se réduit pas à la fin de sa présence sur le territoire malien ». Selon le communiqué, « dans une logique de Co-construction, les armées françaises continuent le combat contre le terrorisme au Sahel, en coordination avec ses partenaires africains et internationaux ».

Il n’a pas oublié de mentionné que, le défit militaire logistique majeur a été relevé en bon ordre et en sécurité, ainsi qu’en totale transparence et en coordination avec l’ensemble des partenaires.

Delia Tienou
Stagiaire

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav