| |

Bandiagara : Qui s’oppose au retour de la dépouille mortelle du Chef de village décédé à Sévaré ?

lundi 11 janvier 2021

Qu’est ce qui ne va pas à Bandiagara ? Est- ce qu’il est vrai que ce sont les chasseurs dozo qui s’opposent au retour de la dépouille mortelle de Mountaga Tall à Bandiagara ? Il semble que la cohésion sociale y a vraiment pris un coup terrible. Il ne se passe plus de jour que cette très belle ville cosmopolite ne nous envoie des signaux très inquiétants quand à l’avenir du Mali. Et, le dernier signal, selon notre source, est la mobilisation des chasseurs dozo pour refuser le retour de la dépouille mortelle de Mountaga Tall, Chef de village, à Bandiagara.

Mountaga Tall qui a succédé à Aguibou Tall, au poste de chef de village de Bandiagara, malheureusement, n’est plus de ce monde. Il est décédé depuis le samedi 9 janvier 2021 à Sévaré.

Dans la volonté de ses proches de ramener la dépouille mortelle à Bandiagara pour les funérailles, a été stoppée par la mobilisation des chasseurs de la localité. Selon des témoignages concordants, les chasseurs s’opposent à se que la dépouille mortelle de Mountaga Tall retourne à Bandiagara. A plus forte raison que d’y être enterré.

Selon nos sources, depuis samedi, ce sont des négociations interminables qui sont engagées entre la famille, des notabilités et les chasseurs dozo. La question qui reste sans réponse est celle savoir pourquoi les chasseurs dozo s’opposent au retour de la dépouille mortelle de Mountaga Tall ?

Cependant, un conseiller municipal de la localité a une toute autre version. Joint au téléphone par nos soins, il a indiqué que selon les informations qu’il a recueilli au niveau des différents chefs de quartiers et notabilités, que personne ne s’oppose au retour de la dépouille mortelle de Mountaga Tall à Bandiagara. Mais, qu’il a été signifié à ses parents qu’il doit être enterré au grand cimetière de Bandiagara comme convenu, depuis la grande dispute de l’enterrement de feu Aguibou Tall au Palais de Bandiagara. Mieux, il nous revient que Mountaga Tall n’a pas eu le temps d’être intronisé comme chef de village.

Tout compte fait, est-ce que les autorités régionales et nationales sont informées de ce bras de fer qui peut prendre d’autres tournures si une mission de bons offices ne s’implique pas pour arrondir les angles et trouver une solution à ce problème ? Tout doit être mis en œuvre urgemment pour que la quiétude et la cohésion sociale revienne rapidement entre les différentes communautés de la localité pour le bonheur des maliens.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav