• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Association des tailleurs de la Commune II : Pour la professionnalisation du secteur

    jeudi 3 août 2017 , par Assane Koné

    La maison de la presse a abrité le samedi 29 juillet 2017, la cérémonie de lancement de l’association des tailleurs professionnels de la CII de Bamako (ATP).

    Cette cérémonie de lancement, couplée avec un défilé de mode, a été présidée par Mamadou Soumounou, président de la chambre de métier du district de Bamako. C’était en présence de Aboubacar Mallé, président de l’association des tailleurs professionnels de la CII de Bamako (ATP), Seydou Tall, 5ème adjoint au maire de la commune CII, Cheick Sidibé, secrétaire général de l’ATP. Ainsi qu’un grand nombre de tailleurs professionnels.

    « Le secteur du textile joue un rôle considérable dans la promotion et l’animation de l’économie locale de notre pays à travers la création d’emplois, la formation et la réinsertion des jeunes apprentis (filles et garçons) », a fait savoir Aboubacar Mallé, président de l’association des tailleurs professionnel de la CII. En effet, la coupe/couture est l’une des filières la plus dynamique du secteur de l’artisanat.

    En outre, selon lui, les acteurs de la filière ont joué et continuent de jouer un rôle important et inclusif dans le secteur artisanal au Mali. Malgré ces dynamiques, force est de savoir que le secteur souffre de problèmes multiformes à savoir : la formation, faible accès aux financements/équipements, la fiscalité, accès aux marchés publics. Il dira qu’à cela s’ajoute les contraintes de la concurrence déloyale tout azimut. Aboubacar Mallé dira que c’est dans cette perspective que l’association des tailleurs professionnels de la CII (ATP) s’engage pour contribuer au développement économique et professionnel du secteur.

    Le président de l’ATP a invité tous les tailleurs à se mettre ensemble, de travailler main dans la main pour la dynamisation de ce secteur. Aussi il a lancé un appel au gouvernement de mettre en œuvre des actions concrètes pour améliorer les qualités et capacités des tailleurs professionnels en terme de formations, d’équipements entre autres.

    « On a constaté que dans certaines localités de la commune II du District de Bamako qu’il y a beaucoup plus de tailleurs étrangers que des nationaux », a déclaré Seydou Tall, 5ème adjoint du maire de la commune CII. Selon lui, cela est un signe négatif pour la promotion de ce secteur. Pour cela il a lancé un appel au gouvernement du Mali, à tous les acteurs concernés de trouver les voies et moyens pour inverser les tendances et de faire en sorte que les apprentis tailleurs soient les meilleurs professionnels dans les jours à venir. « Tout le monde peut pratiquer ce métier que tu sois intellectuel ou pas. Car dans ce secteur la médiocrité n’a plus sa place », a-t-il soutenu.

    Cheick Sidibé, secrétaire général de l’association des tailleurs professionnels, a indiqué que depuis quelques années le secteur souffre de certaines difficultés au niveau national. Plus loin il dira que Plusieurs marchés sont donnés à des tailleurs étrangers. Notamment les uniformes portés par nos milliaires sont faites par les tailleurs étrangers et bien d’autres.

    Mamadou Soumounou, président de la chambre des métiers de Bamako, a souligné que cette cérémonie revêt une importance particulière compte tenu du rôle que le secteur de textile joue dans la lutte contre le chômage et la pauvreté. Il a invité les tailleurs à conjuguer leurs efforts, et de viser le même objectif afin de mieux valoriser ce secteur.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce