| |

SEGOU ART 2021 : Quatre galeries maliennes étaient présentes

mercredi 10 février 2021

Il ne saurait avoir un marché d’art sans galerie. Et, pour mieux vendre le talent créatif des artistes plasticiens maliens, de plus en plus de galeries ouvrent leurs portes au Mali. Parmi elles, quatre étaient présentent à Ségou’Art/Festival sur le Niger 2021.

Les amoureux des arts plastiques qui étaient présents à Ségou’Art du 4 au 7 février 2021, ont pu apprécier les excellentes expositions de quatre galeries invitées : galerie du Centre Soleil d’Afrique de Bamako, galerie Medina, Bamako art-galerie et la galerie du Centre Korê de Ségou.

Galerie Médina expose le travail de trois artistes

Mohamed Ouédraogo du Burkina Faso, Emmanuel Adebayo Adeyemi du Nigéria et le photographe Mamadou Konaté, sont les trois artistes qui ont eu le privilège de voir leur œuvre exposées par la galerie Médina. Et, cette exposition avait pour trame : la préservation de la planète.

Autodidacte, Mohamed Ouédraogo est un artiste qui travaille avec les matériaux de la récupération. Très imaginatif, il est parvenu à élaborer une technique très raffinée qui allie tapisserie à la sculpture. Ces œuvres impressionnantes, faites avec de fines lamelles de cannette de boissons, tissées entre elles pour donner un effet « pixel ». Dans ses œuvres, l’artiste n’hésite pas à faire appel des fragments de semelles de tongs, des sachets plastiques tressés ou des capsules de bouteilles.

De son côté, par ses œuvres, le nigérian Emmanuel Adebayo Adeyemi se fait un véritable avocat de la planète. « Préserver la planète pour les générations futures » est la philosophie de son approche artistique exposée à Ségou’Art 2021. Certes créatives, ses œuvres transpirent sa vision personnelle et son observation de ce que nous faisons de notre environnement, de la nature.

Pour sa part, Mamadou Konaté, photographe malien, est exposé à Ségou à travers sa grande collection sur la pêche collective dans le Mandé. Cette œuvre artistique marque la symbiose qu’il y a entre l’homme et la nature, notamment le fleuve et le poisson.

A côté de cette exposition, la galerie du Centre Soleil d’Afrique y a exposé le travail de l’artiste Fanta Diarra sur « l’Afrique en mode Yougou yougou ».

Fanta Diarra s’est installée avec le « Yougou yougou » dans la galerie du CSA

Plus connue comme artiste photographe, de plus en plus Fanta Diarra a décidé de s’adonner à la peinture. Et, ça lui réussi bien. En un laps de temps, elle est parvenue à réaliser des tableaux, avec une thématique très forte : « l’Afrique en mode Yougou yougou ». Dans ce travail artistique, Fanta Diarra fait un cri de cœur. Elle dénonce l’envahissement de l’Afrique par la friperie qui a déjà fait des beaux jours de certains terriens ailleurs dans le monde.

Et, plus grave, ce phénomène tue l’économie locale, malgré que nos pays soient des grands producteurs de coton devant l’histoire. De la fileuse de coton, aux tailleurs/couturiers, en passant par les tisserands, le Yougou yougou tue et appauvri plus qu’il n’enrichit en Afrique. La dénonciation a été faite de très belle manière avec des tableaux et une installation.

L’on a pu aussi apprécier l’exposition de deux œuvres réalisées de façon collective par le designer Cheick Diallo et l’artiste plasticien Amadou Sanogo. Et, ce grâce à une exposition de Bamako Art galerie. Du côté de la galerie du Centre Kôré de Ségou, l’on a pu apprécier des œuvres des artistes comme Souleymane Ouloguem, Amadou Sanogo, et Théra….

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav