| |

Festival AG’NA : Koulikoro va accueillir la 2ème édition du 25 au 28 février 2021

lundi 15 février 2021

Vivre les émotions du Festival au Désert, sans aller à Essakane. Et, découvrir la sensation des salles noires de projection de films sans participer au FESPACO, semble être le grand défi que le Festival AG’NA, dans le cadre de sa 2ème édition, se propose de relever à Koulikoro, au bord du fleuve Niger, du 25 au 28 février 2021. L’évènement était au centre d’une conférence de presse le Samedi 13 février 2021, dans les nouveaux locaux du Groupe Walaha à Magnambougou.

En plus des artistes locaux, les organisateurs ont pris toutes les dispositions pour offrir des concerts de qualité avec des artistes de renommée internationale : Abdoulaye Diabaté, Afel Boucoum, Bassékou Kouyaté, Safi Diabaté, Songhoï Blues, Cheick Siriman Sissoko, Kader Tarhanin, Dr Keb, Calibre 27, Takamba, Delphine Mounkoro, Aratan Akal, Virginie Dembélé, Atar Djer Etranes. Mais, il faut retenir que la Caravane culturelle pour la paix sera l’invité spécial de cette édition, qui réserve une grande place au cinéma, avec l’institutionnalisation d’une compétition internationale de films, sanctionnée par des prix comme : Prix du meilleur film (court métrage) ; Prix du meilleur Scénario ; Prix du meilleur réalisateur/ trice ; Prix du meilleur/e Acteur/ trice ; Prix meilleur Costume ; Prix jeune création.

Au regard de ses initiateurs, le Festival AG’NA (Culture dans la langue tamasheck) a décidé de s’installer à Koulikoro comme le symbole de la cohésion sociale et de l’entente tant recherchées au Mali depuis un certain temps. En effet, le Festival AG’NA qui est à sa 2ème édition, est la rencontre de deux festivals : Le Festival Ciné à Dos, manifestation itinérante qui a fini par s’installer à Koulikoro et le Festival au Désert, devenu itinérant depuis 2012 à cause des évènements survenus au nord du Mali.

« Ciné à dos, le festival de Cinéma, d’Arts numériques et de Technologies mobiles, s’est associé en 2020 au Festival au désert pour créer un nouvel évènement dénommé́ AG’NA qui fera sa 2ème édition cette année à Koulikoro », a indiqué Fousseny Diakité, Directeur du Festival Ciné à Dos/AG’NA. Avant d’ajouter que « AG’NA, l’association de deux festivals se veut magique ». Selon lui, le Festival au désert y apporte toute son expertise et la culture du nord du Mali et le Festival Ciné́ à Dos y apporte l’aspect numérique et digitale à travers les projections de films, des créations et diffusions d’œuvres d’arts médiatiques, mapping et installation numérique. Pour la circonstance, il avait à ses côtés Mani Ansar, Directeur du Festival sur le Désert, Boutout Sall et Zeina Sidibé du Groupe Walaha.

Ainsi, du 25 au 28 février 2021, Concerts et projections de films vont rivaliser d’ardeur pour égailler les nombreux festivaliers qui feront le déplacement sur deux sites principaux de AG’NA au bord du fleuve Niger à Koulikoro : l’espace vision Niger de Koulikoro pour les projections de 21 films court-métrage en compétition, en provenance de 7 pays d’Afrique et la berge du fleuve en face du Gouvernorat de Koulikoro pour abriter les concerts géants.

En plus des concerts et des projections de films, au titre des composantes de la 2ème édition de AG’NA, l’on retrouvera :

• Le Forum sur le digital en Afrique, qui est un espace d’échanges habituellement organisé en marge des festivités de Ciné à Dos et entre les acteurs du numérique, de la culture et de la société́ civile sur les enjeux de la révolution numérique au Mali et en Afrique de façon générale,
• La Rencontre professionnelle entre Producteurs, Réalisateurs et Diffuseurs. Ciné à Dos privilégie essentiellement des productions faites localement en mettant en collaboration des professionnels avec des amateurs,
• Des Ateliers de réalisation d’œuvres multimédias, qui visent l’initiation des lycéens, universitaires et jeunes déscolarisés en réalisation cinématographique et graphisme sur des thématiques. - Résidence de création de spectacle de danse et de théâtre/ contes et de la vidéo mapping,
• La Caravane de projection, une activité́ populaire qui se déplace dans différents quartiers de la ville de Koulikoro, Gao et Tombouctou (qui sera ajouté cette année),
• Les Projections de grands films et des films d’amateurs/ Cérémonie de remise de prix,
• La Création et Production d’émissions télé́ avec les grandes chaines panafricaines,
• Les Spectacles vivants et audiovisuels en concerts, danse et contes,
• Le Développement du tourisme à travers un atelier de création d’outils et de plateformes de visite virtuelle des grands sites touristiques du Mali avec la technologie VR, AR et Mapping,
• Des Actions de sauvegarde du fleuve de Koulikoro à travers des actions de sensibilisation par des productions de vidéos dans le cadre d’atelier avec les jeunes et enfants de la localité́ et les diffuser avant toutes les projections du festival, et des productions de pièces de théâtre et des spectacles de contes qui seront joués en plein marché pendant la journée et la nuit dans les familles des chefs coutumiers durant tout le festival.

Au regard d’un programme aussi alléchant, les organisateurs n’ont pas hésité pour annoncer que AG’NA 2021 recevra 7 pays invités : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ouganda, Sénégal, Togo et France. Ils ont aussi annoncé 60 heures de projections de films et d’émissions télévisées. Selon eux, ce sont au moins 8 millions de personnes qui ont suivi la dernière édition de AG’NA, en participants aux activités interactives et suivant l’évènement sur le Net.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav