| |

ETABLI DANS SES DROITS : Ce qu’IBK tient à cœur

lundi 22 février 2021

L’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, évincé à la suite du putsch du 18 août 2020, a été mis dans ses droits. Il effectuera une visite de remerciement dans plusieurs pays de la sous-région.

C’est une information du journal « La Lettre confidentielle du Mali ». Dans sa toute dernière parution, il dit l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a en projet « de se rendre dans plusieurs pays de la sous-région pour une visite de remerciements ».

S’il mettait son projet en exécution, IBK se rendra notamment en Côte d’Ivoire, en Guinée Conakry, au Sénégal, au Burkina Faso, au Niger.

C’est bien sûr au lendemain de son éviction du pouvoir le 18 août 2020, que certains chefs d’Etat de la Cédéao mandatés par l’institution sous-régionale, a condamné le coup d’Etat tout en apportant leurs soutiens sans faille à IBK.

Présidé en son temps par le président Nigérien, la Cédéao a demandé à IBK s’il souhaitait revenir au pouvoir, malgré le coup de force de Assimi Goïta et autres. En vieux sage, l’ancien locataire de Koulouba a décliné l’offre de ses pairs. Aussi, lorsque qu’il fut mis en résidence surveillée et privé de visites, voire interdit de se soigner dans les structures de santé de son choix, c’est encore les chefs d’Etat de la Cédéao qui sont intervenus auprès des putschistes afin qu’ils revoient leur décision. La Cédéao, après s’être portée garant auprès des militaires, Ladji Bourama a pu être admis à la clinique Pasteur, et rejoindre les Emirats arabes pour un traitement de plusieurs jours.

On se souvient que le président Alassane Dramane Ouattara, non content du coup de force, avait durcit les sanctions imposées au Mali par la Cédéao. Ado a grandement ouvert les portes de son pays au fils aîné du président IBK. Karim, en effet, a disparu depuis des radars le jour du coup d’Etat.

Ce serait maintenant le tour de son fils Boubacar Keita de connaître les mêmes restrictions qu’avaient été imposées à son père par les militaires. Mais, selon nos informations, un chef d’Etat de la sous-région a parlé avec les nouveaux maîtres de Bamako pour que le petit frère de Karim Keita puisse au moins rentrer en possession de son téléphone et recevoir certains proches dans la famille paternelle à Sébenicoro.

L’implication des chefs d’Etat de la Cédéao a permis à IBK de changer ce qui était prévu pour lui par les militaires. Donc effectuer une visite de remerciements dans ces pays n’est que rendre la monnaie du bien fait.

Quand est ce que l’ancien président prendra son bâton de pèlerin ? Peut être après l’installation des membres de son cabinet qui ont été nommés il y a quelques semaines. Rappelons qu’il a été rétabli dans ses droits et bénéficiera de tous les avantages accordés à un ancien président du Mali.

Mohamed Keita
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav