| |

CMSS ET DELEGATION DE GESTION DE L’AMO : Les résultats sont aux verts

lundi 11 janvier 2021

Malgré la pandémie de la maladie à Coronavirus, la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS) a pu assurer ses missions essentielles en faveur de ses assurés. C’est dire que pour 2021, la CMSS passera de la subvention d’exploitation à des excédents d’exploitation.

La 14e session du conseil d’administration de la Caisse malienne de sécurité sociale dédiée à la délégation de gestion de l’Amo s’est tenue dans un contexte marqué par la recrudescence de la pandémie à Covid-19.

Le représentant du ministre de la Santé a félicité la direction générale et l’ensemble du personnel de la CMSS pour le bilan globalement satisfaisant de la délégation de gestion de l’Amo.

Sur une prévision de 25 378 000 000 F CFA, la CMSS a recouvré 25 592 036 464 F CFA pour la période du 1 janvier 2019 au 31 décembre 2019, réalisant ainsi un taux de recouvrement de 100,84%. Concernant les dépenses techniques, il a été payé aux prestataires de soins conventionnés un montant de 23 975 934 256 F CFA sur une prévision de 24 milliards, soit un taux d’exécution de 99,90%. Ce taux illustre les efforts de maîtrise des dépenses entrepris par la CMSS.

Les prévisions au titre de l’exercice 2021 sont impactées par les effets des crises qui ont commencé en 2020 ainsi que par les efforts de maîtrise des charges et des recettes entrepris par la CMSS. Ainsi, les prévisions de recettes de cotisations s’élèvent à 28 637 000 000 F CFA contre 26 500 000 000 F CFA en 2020 soit une évolution de 8,06% ; les dépenses techniques prévisionnelles s’élèvent à 24 milliards F CFA contre une exécution de 23,7 milliards en 2020, soit un taux d’exécution de 1,25%.

La CMSS au rendez-vous !

Quelques jours plutôt, c’est-à-dire le 23 décembre, c’était autour de la CMSS de tenir la 23e session du conseil d’administration. Il ressort des travaux que la branche vieillesse de la CMSS est en équilibre, ramenant à 0 F CFA, la subvention d’équilibre.

A la date du 30 septembre 2020, sur une prévision annuelle de plus de 126 milliards de F CFA, le budget a été exécuté en recettes pour un montant de plus de 86 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 70,66% et en dépenses pour un montant total de plus de 88 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 69,69%. Ce qui fait qu’aujourd’hui, la performance de la CMSS peut être mesurée et affirmée par deux ratios essentiels de la CIPRES.

Si cette tendance est poursuivie, explique le président du conseil d’administration, non moins conseiller technique chargé de médicaments au ministère de la Santé et du Développement social, Dr Sékou Oumar Dembélé, la CMSS se passera dans les prochaines années de la subvention d’exploitation et dégagera des excédents d’exploitation pour constituer des réserves à l’instar des autres caisses de sécurité sociale.

La directrice générale de a CMSS, Mme Diéminatou Sangaré s’est félicité du fait que malgré la pandémie de la maladie à coronavirus, sa structure a pu assurer ses missions essentielles en faveur de ses assurés notamment la mobilisation des recettes techniques, le service régulier des pensions et la délégation de gestion de l’AMO. Les efforts déployés par la directrice générale de la CMSS ont été d’un apport considérable pour les résultats octroyés.

Mohamed Keita
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav