• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Plan International et l’organisation de développement danoise BØRNEfonden vont fusionner

    Plan International Danemark, ONG majeure pour les droits des filles, et BØRNEfonden, organisation de développement danoise en faveur des jeunes, vont fusionner dans le but de renforcer leur impact sur les enfants et les jeunes vulnérables en Afrique de

    Niger et Mali : Les Missions EUCAP Sahel au cœur des défis transfrontaliers

    Comment mieux assurer la sécurité transfrontalière entre le Mali et le Niger face à la situation sécuritaire qui se dégrade ? Le séminaire « Gestion de la criminalité transfrontalière entre le Niger et le Mali »du 4 au 5 décembre réunissait à Niamey des

    Meeting du Collectif des Associations AN TE, A BANNA : « IBK, a de toute évidence échoué… »

    « IBK, a de toute évidence échoué : Echouer de rassembler les maliens, échouer de lutter contre l’insécurité, échouer de régler la question du nord, échouer tout simplement de faire vivre le Mali ». Nous indique le déclaration du grand meeting populaire et

    | |

    Retour du train voyageur : « Collectif sauvons les rails » lance un ultimatum au gouvernement

    samedi 25 novembre 2017 , par Assane Koné

    Constatant un retard dans l’exécution des travaux de rétablissement du train voyageur (Bamako-Kayes), le « Collectif Sauvons les Rails » s’indigne et donne un Ultimatum au gouvernement : Le retour du train voyageur avant le 31 décembre 2017.

    Ce fut à la faveur d’une conférence de presse que les membres du Collectif ont aminés le samedi 18 novembre 2017 au Carrefour des jeunes. L’objectif était d’informer l’opinion nationale et internationale de l’état d’avancement des travaux de rétablissement du train voyageur. Par la même occasion, le collectif a exigé au gouvernement le retour du train voyageur avant le 31 décembre 2017.

    En effet, le Collectif a fait plusieurs rencontres avec la Direction Générale du DBF (Dakar-Bamako Ferroviaire) et le Gouvernement. Ainsi, il ressort de ces rencontres que le Gouvernement a promis de réparer le plus rapidement possible l’une des trois locomotives assurant le transport des marchandises pour le train voyageur.

    A l’en croire, Issa Diawara, président du Collectif, ce fut une promesse qui n’est toujours pas honorée jusqu’à nos jours.

    « Nous sommes parvenus à un accord le 6 juin 2017 avec le gouvernement qui doit normalement expirer le 31 décembre 2017. Cet accord qui vise à rétablir le trafic du train voyageur et instaurer un cadre de concertation. Récemment, nous sommes rendus au dépôt des locomotives à Korofina pour constater de visu l’état d’avancement de la réparation de la locomotive qui servira de train voyageur avant le 31 décembre 2017. Nous avons remarqué que les travaux se font en moitié parce que le train n’est pas pleinement réparé », a indiqué Issa Diawara, Président du Collectif sauvons les Rails.

    Puis, il a ajouté que lors de leurs rencontres, L’Etat, à travers le ministère des Transports, s’est engagé à débloquer 4,6 milliards de FCFA pour mettre en service le train voyageur de manière très efficace dans un délai de 6 mois.

    « Naguère, nous avons été à la DBF pour vérifier si les lignes ont bougées. Il nous a été révélé que le Gouvernement n’a même pas débloqué 5 francs et que tous les travaux engagés sont payés d’abord sur fonds propres. Nous n’allons pas nous interférer dans la gestion de fonds. Ce qui nous intéresse c’est le retour du train voyageur au grand bonheur des populations riveraines », a-t-il souligné.

    « Il n’y a qu’un manque de volonté de la part de l’Etat à rétablir le train voyager. Des milliers de maliens ont été laissé à leur sort par le gouvernement », s’est insurgé Bally Salif Sissoko, modérateur et membres du Collectif.

    « C’est révoltant ! », a martelé Issa Camara. « Quand on sait qu’il y a des localités au bord des rails qui sont privées de routes, grâce à la circulation du train voyageur les riverains se déplaçaient aisément. Les femmes faisaient du commerce. Comment les populations vont faire évacuer leurs malades vers les Hôpitaux ? Comment les femmes faire pour subvenir à certains de besoin ? », S’est-t-il interrogé. Avant de s’empresser pour dire le train voyageur ne reprends pas son avant le 31 décembre 2017, le Collectif usera d’autres moyens.

    « Après le 31 décembre 2017 si rien ne fait, nous allons développer d’autres méthodes. Nous ne comprenons pas pourquoi le train marchandise continue de circuler tandis que le train voyageur n’a toujours pas de locomotive. Donc, passer le délai du 31 décembre 2017, nous allons user d’autres méthodes beaucoup plus radicales », a conclu Issa.

    Selon Fanta Syabou Traoré, membre du Collectif, dira que cette lutte est un devoir de génération. Et nous tenons à être au rendez-vous.

    « Nous jeunes riverains sommes déterminé à défendre le bien-être des populations. C’est un devoir de génération. Et nous tenons à être au rendez-vous. Le trafic du train voyageur participe à notre bonheur. Nous allons nous battre jusqu’à ce qu’il reprenne le chemin. Dans une lutte, il y a la légalité et la légitimité. Nous nous tenons beaucoup à la légitimité d’une lutte qu’à la légalité. Si nous nous sentons nos droits violés, nous irons les défendre jusqu’à notre dernier souffle », a-t-elle martelé.

    Il faut noter que le « Collectif Sauvons les rails » a été créé par les jeunes riverains de la Région de Kayes pour demander le retour du train voyageur qui a cessé de circuler depuis la fête de Tabaski 2016.

    M.M

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce