• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Séminaire de restitution de l’étude actuarielle des régimes gérés par l’INPS : Ce qu’il faut savoir

    L’an deux mille dix-huit et le 19 juin s’est tenu à Bamako, à l’hôtel Maeva, le séminaire de restitution de l’étude actuarielle sur les régimes de prévoyance sociale gérés par l’ institut National de Prévoyance Sociale. Le présent séminaire avait pour objectif

    Programme de Renforcement des capacités pour l’éducation au Mali : Vers l’élaboration d’une Stratégie Nationale pour le Développement des Statistiques de l’Education

    Dans l’objectif d’élaborer la cartographie des données pour le Cadre National des Indicateurs (CNI) et le plan de collecte des données requises, le Bureau de l’UNESCO à Bamako, en collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale, et avec l’appui technique

    Programme pour la Consolidation de la Paix au Mali : la planification des activités a été élaborée de manière participative

    Le Bureau de l’UNESCO à Bamako a organisé, du 4 au 7 juin 2018 à Ségou, l’atelier sur l’élaboration du Manuel de formation et de planification des activités du programme sur les fonds pour la Consolidation de la Paix « Peacebuilding fund » (PBF), dénommé « Les

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Promotion de la musique malienne à l’international : La chaîne de télé BBlack s’installe au Mali

    lundi 5 mars 2018 , par Assane Koné

    Bien que le Mali soit un pays qui a de très grands artistes sur la scène internationale, il est regrettable de constater que les artistes maliens ne sont pas suffisamment présents sur les chaînes câblées. San perdre son temps dans la recherche de la cause, David Monsoh, initiateur de la Chaine BBlack a décidé carrément d’ouvrir une représentation au Mali et de travail de la sorte que la musique malienne occupe la place qui est la sienne.

    « Vous comprendrez pourquoi je suis aujourd’hui au Mali. Je tiens à vous signaler que c’est à cause de nombreuse frustrations que nous avons subi en Europe, notamment en France, que j’ai décidé de lancer ma proche chaîne de télévision : BBlack », a indique David Monsoh, le 2 mars 2018, au Palais de la Culture de Bamako, lors d’une rencontre qui a regroupé des journalistes culturels et de nombreux acteurs de la culture malienne, notamment plusieurs artistes musiciens.

    Il a ajouté que dans l’exercice de son métier de producteur, il lui est arrivé de constater que les chaînes de télévision en Europe refusaient de faire passer les clips des artistes qu’ils produisaient. Selon lui, les motifs avancés n’étaient jamais convaincants. « Par moment, on nous disait carrément que nos artistes chantaient dans des langues qu’ils ne comprenaient pas », a-t-indiqué. Avant d’ajouter que c’est pour réparer cette injustice que la décision a été prise pour lancer la Chaîne BBlack, depuis 3 ou 4 ans. « Cette chaîne est au service de la musique et des artistes africains », a-t-il déclaré.

    Il a ajouté que son passage au Mali, vise à informer la jeunesse et les artistes maliens qu’ils ont désormais un média pour leur promotion à l’international.

    « Nous ne faisons pas forcement la promotion des stars. Nous avons surtout besoin des artistes qui ne sont pas bien connus à l’international, pour les montrer au monde », a-t-il déclaré. Avant de rassurer les uns et les autres qu’ils se sont dédiés à la promotion et à la valorisation de la musique africaine et des artistes africains depuis de longues dates.

    « Cette plateforme, nous l’avons crée pour les artistes africains, donc maliens. N’hésitez pas envoyez-nous vos clips et BBlack fera le reste », a-t-il déclaré. Mais, il a invité les artistes africains et maliens à travailler sérieusement pour proposer des produits de haut niveau à la consommation. Il a aussi conseillé aux uns et aux autres de ne pas se contenter d’un seul clip. « Travailler pour devenir des artistes. Un single ne suffit pas. Il faut travailler pour avoir au moins un album », a-t-il suggéré.

    Pour la circonstance, le promoteur de la chaîne de télévision BBlack qui veut dire « être noir ou fier d’être noir », était accompagné par le célèbre musicien malien Cheick Tidiane Seck et par Laye Junior Diakité, le représentant de BBlack au Mali.

    « Il est temps que l’Afrique prenne sa destinée en main », a indiqué Cheick Tidiane Seck. Il a salué l’initiative de la création de cette chaîne de télévision qui se dédie à la promotion de la musique africaine à l’international. Il a invité les jeunes artistes maliens à travailler pour mettre leurs pieds dans les sillons de leurs devanciers. « Aillez la tête haute. Vous avez une musique riche et très bien positionnée dans le monde. Travaillez et ne baissez jamais la main et la tête, vous allez y arriver un jour… », a-t-il conclu.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce