• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    La nuit du comédien : Pour faire revivre la comédie Malienne

    vendredi 15 septembre 2017 , par Assane Koné

    La nuit du comédien se déroulera le 27 septembre 2017 au Palais de la culture de Bamako. L’évènement est placé sous le haut parrainage de Mme la 1ère dame, Keita Aminata Maiga. L’objectif est de faire revivre la comédie Malienne à travers les anciennes pièces, de reproduire ces pièces, de valoriser le comédien et son métier et de rendre hommage aux comédiens Maliens qui ne sont plus. L’information a été donnée par Maimouna Hélène Diarra lors d’une conférence de presse.

    Maimouna Hélène Diarra, comédienne, initiatrice du projet la nuit du comédien, a animé le jeudi 14 septembre 2017, une conférence de presse. C’était au Palais de la culture de Bamako.

    Cette rencontre d’information avec la presse a enregistré la présence de Djara Sanogo, artiste comédienne, communément appelé « Bougouniéré », conseillère technique au ministère de la culture en tant que représentant du ministre, Abdoulaye Diombana, directeur général par intérim du Palais de la culture, Nana Kadidiatou Kanté, comédienne, Amadoune Kassogué, comédien communément appelé « Kérifa » ; pour son rôle de fou dans le film Sya de Dany Kouyaté.

    Maimouna Hélène Diarra a introduit ses propos en remerciant vivement Mme la 1ère dame et Mme le ministre de la culture pour leur accompagnement et leur soutien sans faille. « La nuit du comédien est un projet que j’ai initié après maintes réflexions quand je faisais partie du groupe dramatique », a fait savoir l’initiatrice du projet. Elle dira que l’objectif est de créer une nouvelle pièce, de faire revivre les anciennes pièces comme « Bougouniéré » et Guimba Nioudjougou... A l’occasion de cette nuit selon elle, tous les comédiens Maliens seront au rendez-vous et les comédiens qui ne sont plus seront remplacés par d’autres.

    Aussi elle a annoncé qu’en prélude à la célébration de cette journée, le mardi 26 septembre 2017, il y aura une conférence débat au même lieu à partir de 10h sur la situation des comédiens du Mali jusqu’à nos jours. Cette conférence sera animée par Aguibou Dembélé et Moussa Maiga. Dans la même dynamique, elle dira aussi que le soir, au cinéma Babemba, il y aura une projection de film dénommé Guimba Nioudjoukou. Ainsi que d’autres activités.

    Le 27 septembre 2017, la nuit du comédien sera marquée par la remise des Trophées (trophée de Bala moussa Keita, de Abdoulaye Maiga et le trophée de Abdoulaye Diarra), des prix seront aussi décernés et des diplômes seront remis.

    Elle a lancé un message à l’endroit des sponsors, aux bailleurs de fonds, à touts les partenaires techniques et financiers et toutes la population malienne de sortir massivement, de croire à ce projet. « Ce n’est pas le projet de Hélène seulement, mais celui de tous les maliens », a-t-elle déclaré.

    « C’est une opportunité et un moyen privilégié pour réveiller certains », a déclaré Amadoune Kassogué. Avant d’ajouter qu’ils ont une mission très difficile à accomplir : former les acteurs, comédiens. La mission sera d’autant plus difficile qu’ils devront donner à la population le meilleur d’eux-mêmes et de leur montrer que l’art ne se limite pas seulement à la musique.

    Pour sa part la conseillère technique du ministère de la culture, a souligné que la nuit du comédien est une initiative qui est vivement saluée par son ministère. D’après elle cela permettra de booster le domaine du théâtre.

    « Il faut que les gens comprennent que le théâtre a sa place dans l’édification de notre pays », a-t-elle ajouté. Elle a indiqué que c’est un domaine aussi éducatif.

    La conseillère a constaté que cette initiative sera une source d’inspiration pour les jeunes et plus particulièrement les futures jeunes comédiens et comédiennes.

    Elle a rassuré de faire tout son possible pour faire revivre la pièce « Bougouniéré ». Avant de demander aux comédiens de mettre le paquet, et de s’y mettre dès maintenant pour que cela soit une réussite. « La volonté est la première des richesses », a-t-elle conclu.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce