• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Un nouvel élan dans la protection du patrimoine culturel malien

    Bamako, 31 octobre 2017 -Dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme de réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali, une formation de 10 formateurs nationaux et de 14 formateurs des forces de

    Situation au Togo : Le Parti SADI condamne la répression des marches pacifiques et exprime son soutien aux forces démocratiques du Togo

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance est fortement préoccupé par la détérioration de la situation politique et sociale au Togo à la suite des violentes répressions exercées par le pouvoir contre les marches pacifiques organisées par les

    Élections régionales du 15 octobre 2017 au Venezuela : Le Parti SADI salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié (PSUV) aux élections régionales du 15 octobre en remportant 18 des 23 Etats que compte le pays contre seulement 5 Etats pour la coalition de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Conseil supérieur de la Politique nationale genre : Le Mali évalue le chemin parcouru

    vendredi 15 septembre 2017 , par Assane Koné

    Abdoulaye Idrissa Maïga, Premier ministre, Chef du Gouvernement du Mali, a présidé le 15 septembre 2017, dans la salle de conférence de la Primature la première session du conseil supérieur de la politique nationale genre (PNG).

    « Cette session inaugurale fut un moment d’engagement et de résolution pour accélérer l’amélioration de l’égalité homme/femme, particulièrement la condition de la femme et de la petite fille à travers la mise en œuvre de la Politique nationale genre ». La déclaration a été faite par Mme Traoré Oumou Touré, ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, à l’issue de travaux.

    La rencontre a enregistré la participation d’au moins 13 membres du gouvernement, des représentants de des Institutions de la République, des partenaires techniques et financiers du Mali et les responsables des organisations faitières de la société civile.

    « L’efficacité des interventions dans le domaine du genre dépend largement de la compréhension de l’approche genre et de l’utilisation des outils de la planification et de la budgétisation sensible au genre », a indiqué Mme Traoré Oumou Touré, Ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille. Avant d’ajouter que l’intégration de cette problématique dans les politiques et programmes nationaux répond au souci de faire face à ce dualisme dans les rôles à l’intérieur de la structure sociale de base à savoir la famille ou le ménage.

    Mme le Ministre a rappelé que l’adoption et la mise en œuvre de la PNG ont été confortées par la création d’un mécanisme institutionnel chargé du suivi et du fonctionnement de ses organes.

    Cependant, elle dira que la crise politico-sécuritaire survenue en 2012, a fortement influencé la mise en œuvre de la PNG et en particulier son plan d’action 2011-2013 dont l’évaluation a fait ressortir les faiblesses notoires dans la mobilisation des ressources, l’exécution du programme et dans le fonctionnement des composantes du mécanisme institutionnel.

    Elle a mis en exergue les importants défis et constats qui jalonnent la mise en œuvre de la PNG. Ce sont : la très faible appropriation de la PNG par les acteurs de mise en œuvre, l’insuffisance du niveau d’intégration du genre dans les politiques publiques, la faible prise en compte du genre dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger signé en 2015.

    Elle a aussi, cité le retard dans la mise en place effective du mécanisme institutionnel du suivi de la mise en œuvre de la PNG. Selon elle, cela se caractérise par trois faits : la non tenue de session du Conseil supérieur de la PNG, en tant qu’organe national d’orientation et de décision, telle que prévue dans le décret fixant mécanisme institutionnel ; la partielle effectivité des Comités d’institutionnalisation genre au sein des ministères sectoriels et des Comités régionaux et la tardive opérationnalisation du secrétariat permanent de la PNG.

    Pour tout cela, elle a indiqué que la tenue de cette première session du Conseil supérieur de la PNG est nécessaire afin de booster la mise en œuvre de la PNG pour rendre la haute structure visible et lisible dans ses actions de suivi/orientation stratégique, et de plaidoyer de haut niveau.

    Résolument engagé à intégrer la question de l’égalité et de l’équité entre l’homme et la femme

    « Le Mali, à travers sa Constitution et en souscrivant aux engagements internationaux et régionaux en matière de droits humains en général, et de droits des femmes en particulier, s’est résolument engagé à intégrer la question de l’égalité et de l’équité entre l’homme et la femme comme une des conditions pour construire et parvenir au développement inclusif, équitable et durable », a déclaré Abdoulaye Idrissa Maïga, Premier ministre, Chef du Gouvernement du Mali.

    Selon lui, le Gouvernement du Mali a adopté la PNG et son premier plan d’actions national en novembre 2010 comme cadre de référence pour la promotion de l’égalité et l’équité hommes/femmes dans tous les secteurs et à tous les niveaux de la société malienne. Qu’à cela ne tienne, il dira que notre pays, à l’instar de la communauté internationale, se trouve à un tournant décisif avec l’adoption de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, dont l’un des objectifs est l’égalité totale entre les hommes et les femmes dans tous les domaines de la vie. Il a aussi rappelé l’Agenda mondial 2030 pour le développement durable, dont l’objectif n° 5 est consacré à l’égalité des sexes et à l’autonomisation de toutes les femmes et toutes les filles ; et la vision 2020 de la CEDEAO…

    « Depuis sa création en 2014 à nos jours, le Conseil supérieur de la PNG se réunit ce matin à l’effet de donner à notre organe un vent nouveau nous permettant de suivre la mise en œuvre des politiques et programmes relatifs à nos engagements nationaux et internationaux », a déclaré le Premier Ministre.

    Il a ensuite, énuméré des actions posées par le Président de la République IBK, malgré les contraintes que tous connaissent. Ce sont : l’adoption de l’approche de planification budgétaire sensible au genre dans l’élaboration des politiques et programmes publiques, la Loi portant création du Fonds d’Appui à l’Autonomisation de la Femme et à l’épanouissement de l’Enfant (FAFE) dont les résultats sont déjà visibles en matière d’autonomisation de la femme, la mise en place du mécanisme institutionnel d’impulsion, d’orientation et de suivi de la PNG en 2014 et l’adoption de la loi instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives.

    Pour tout cela, il dira que cette session inaugurale est fondamentale et sera le démarrage de l’action commune en matière de suivi de la PNG. « Cette session va nous permettre de prendre connaissance avec notre mandat en tant que mécanisme de haut niveau, d’identifier les défis et de proposer des reformes adéquates pour avancer », a-t-il annoncé. Avant de mettre l’accent sur le fait que cette première session doit être couronnée de succès, en focalisant les efforts pour assurer l’autonomisation des femmes et l’égalité de genre dans les processus de développement de notre pays.

    A l’issue des travaux, plusieurs recommandations ont été retenues, notamment la relecture du décret n° 2014-0368/PM-RM du 27 mai 2014, afin d’intégrer tous les ministères, l’application du décret par rapport à l’institutionnalisation de Conseillers chargés du genre au niveau de chaque département ministériel, la dissémination de la PNG, envisager la prochaine session sous forme d’un état de la mise en œuvre de la PNG par les différents secteurs, pour faire connaître les progrès réalisés…

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce