• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Fédération malienne de Football : La liste Mamadou Touré dit Bavieux veut « Agir pour rebâtir »

    mardi 29 août 2017 , par Assane Koné

    Après une longue période de crise, la Fédération malienne de Football aura probablement de nouveaux dirigeants le soir du 8 octobre 2017, à l’issue des élections annoncées pour cette date. Mais, en attendant ce jour, les différents états major doivent convaincre les électeurs de la pertinence de leur programme. Le 29 août 2017, la liste conduite par le Candidat Mamoutou Touré dit Bavieux, a choisi la Résidence MAEVA pour le lancement de sa campagne, placée sous le label « Agir pour rebâtir ».

    « Vous avez fait le bon choix à travers la personne de Mamoutou Touré. Bavieux est un exemple, il mérite votre confiance. Au nom des familles fondatrices de Bamako, nous vous demandons de continuer à vous mobiliser pour qu’il soit élu le 8 octobre 2017. Quand Bavieux sera élu, il n’aura pas de perdant. C’est le football malien qui va gagner. Et, comme au Mali, nous sommes tous parents, les familles fondatrices de Bamako, me charge demander à chacun d’entre vous une implication à hauteur de souhait, afin que le perdant de cette élection prenne son téléphone pour appeler le vainqueur et le féliciter », c’est en ces termes qu’est intervenu Mamadou Bamou Touré, au nom des patriarches des familles Fondatrices de Bamako, dans une salle qui a refusé du monde.

    Mais avant ce message des familles fondatrices de Bamako, Mamoutou Traoré dit Bavieux, candidat à l’élection du poste de Président de la Fédération malienne de Football, est intervenu pour rappeler que « les quatre dernières années ont été très éprouvantes pour le football malien et pour ses dirigeants. Les sempiternels conflits d’arrière garde ont touché tous les secteurs de notre sport roi, mettant en péril la survie de notre association nationale et de ses démembrements ».

    Selon lui, les conséquences de cette ‘’guerre sans non’’ ont été catastrophiques autant sur les relations des acteurs que du point de vu financier. « Des centaines de millions de nos francs ont été injectés dans les procès à répétition autant devant les tribunaux nationaux que devant les tribunaux supranationaux », a-t-il indiqué. Avant de regretter : « Pour un football en manque de ressources financières, ces montants auraient pu servir à développer certains secteurs ».

    Engager à rebâtir l’édifice commun

    C’est face à une telle situation, qu’en leur qualité de responsables soucieux du devenir du football malien, Mamoutou Touré dit Bavieux dira : « Nous nous proposons demander votre confiance pour ‘’rebâtir l’édifice commun’’, accompagné en cela, par des femmes et des hommes compétents et dévoués ».

    Pour éviter tout quiproquo son équipe était élue à la tête de la FEMAFOOT, Bavieux a indiqué qu’elle s’éloignerait de toute velléité démagogique irréaliste. « Nous nous engagerons sur des chantiers que nous pensons être à hauteur de nos forces et nos moyens », a-t-il déclaré.

    Et, pour rebâtir le Football malien, Bavieux et son équipe ont dégagé 4 pistes essentielles que le candidat a présentées à l’assistance. Ce sont : La réconciliation, la réorganisation de l’administration, la refonte de nos compétitions locales, une aide conséquente aux structures et aux acteurs du Football.

    « Nous ferons appel, sans exclusive, à toutes les compétences »

    « Si nous sommes élus, notre première action sera de mettre à plat la situation de la crise et de réconcilier les acteurs entre eux », a indiqué Bavieux pour afficher sa détermination à réussir la réconciliation du monde du Football malien.

    Pour cela, il a annoncé l’organisation très rapidement, comme chez les politiques, d’ « un forum de retrouvailles » pour se parler et s’excuser comme notre société le recommande. Mieux, il se propose d’assainir les relations de collaboration entre la FEMAFOOT et le ministère en charge des sports.

    « Aucune initiative ne sera de trop pour rassembler les multiples comités de supporters des Aigles », a-t-il annoncé. Avant de dire que son équipe fera un point d’honneur pour recoudre les morceaux, afin d’améliorer le tissu relationnel entre les membres de la presse sportive.

    Mais, Bavieux a tenu à faire comprendre à tous que « dans le choix des femmes et des hommes qui animeront les organes de la FEMAFOOT, nous ferons appel, sans exclusive, à toutes les compétences ».

    « La gestion du football ne peut plus être assurée ‘’au pied levée’’ »
    Au titre de son 2ème axe d’intervention pour redorer le blason du football malien, Bavieux a annoncé la réorganisation de l’administration de la fédération. Selon lui, pour de meilleurs résultats, il est indispensable de doter la structure d’une administration efficiente avec du personnel compétent et dévoué à la tâche.

    Pour ce faire, il a annoncé la reforme de l’administration de la FEMAFOOT par la création de Divisions et de Départements, avec un renforcement de capacité en ressources humaines et en moyens d’action.

    Mieux, il annoncé qu’en dehors du CE et des Commissions permanentes, qu’appel sera fait à d’autres compétences pour étoffer le staff de l’administration.

    « La Direction Technique nationale sera rénovée et modernisée. Ses capacités et moyens d’action seront renforcés. Elle sera la cheville ouvrière dans l’élaboration et la vulgarisation des méthodes d’entrainement, de préparation des joueurs et des encadreurs », a-t-il indiqué.

    Il a insisté sur le faite qu’immédiatement après leur prise de fonction, un comité d’experts sera constitué pour préparer des textes en rapport avec le ‘’LIGUE PROFESSIONNELLE’’, qui seront validés lors d’une Assemblée générale extraordinaire qui va décider de la date de leur mise en exécution.

    Il a aussi indiqué que parallèlement, ce comité d’experts planchera sur la relecture des statuts et autres textes existants de la FEMAFOOT en les adaptant au nouveau contexte. « Du fait que le passage au professionnalisme est un impératif immédiat imposé par les instances internationales, CAF et FIFA, nous devons y passer sans délai », a-t-il déclaré.

    Il aussi annoncé que la proposition d’une uniformisation des mandats des Ligues régionales et des dates de leur mise en place, sera discutée au cours de cette Assemblée extraordinaire. Selon lui, cela permettra de cadrer les mandats de ses importantes structures avec celui du Comité exécutif de la FEMAFOOT.

    « Un championnat national Juniors dès la saison 2017-2018 »

    Dans l’axe intitulé « la refondation des compétitions nationales », le candidat Bavieux a indiqué qu’en plus du championnat professionnel, le Mali va vivre l’introduction d’un championnat national de Deuxième division englobant un certain nombre de clubs au prorata des clubs affiliés aux ligues.

    Il a aussi annoncé le parrainage de la coupe du Mali par le chef de l’Etat et le démarrage d’un championnat national juniors dès la saison 2017-2018 et dont le parrainage sera proposé à l’Assemblée national du Mali. Selon lui, il en sera de même pour les cadets dans la même période et dont le parrainage sera proposé au Comité national olympique et sportif du Mali.

    Après avoir indiqué que les compétions féminines seront mieux organisées et catégorisées comme chez les hommes, Bavieux a annoncé que la Première Dame sera la marraine officielle de la coupe du Mali féminine.

    Les centres et écoles de formations, le développement du football féminin, occupe une place importante dans son programme.

    « Un point d’honneur dans la transparence en matière de gestion des ressources financières »

    Partant du constat que la gestion des ressources de la FEMAFOOT a été au cœur de la controverse et l’élément déclencheur de la crise qui a mis en mal ses fondements, Bavieux a déclaré : « Si nous sommes élus, nous mettrons un point d’honneur dans la transparence en matière de gestion des ressources financières ».

    Pour cela, il prévoit d’assainir et moraliser l’utilisation des fonds et des ressources mis à la disposition et celles provenant des activités liées au football. « Les premiers acteurs (clubs et ligues) en seront les premiers bénéficiaires », a-t-il annoncé, dans l’axe qui porte sur l’appui aux structures déconcentrées et aux clubs.

    En ce qui concerne le sponsoring, il a annoncé la volonté de son équipe à renforcer le partenariat avec Orange Mali, tout en ayant à l’esprit de trouver les voies et moyens pour l’augmentation du niveau de financement et également trouver d’autres sponsors compatibles avec le sponsor principal.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce