• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Un nouvel élan dans la protection du patrimoine culturel malien

    Bamako, 31 octobre 2017 -Dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme de réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali, une formation de 10 formateurs nationaux et de 14 formateurs des forces de

    Situation au Togo : Le Parti SADI condamne la répression des marches pacifiques et exprime son soutien aux forces démocratiques du Togo

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance est fortement préoccupé par la détérioration de la situation politique et sociale au Togo à la suite des violentes répressions exercées par le pouvoir contre les marches pacifiques organisées par les

    Élections régionales du 15 octobre 2017 au Venezuela : Le Parti SADI salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié (PSUV) aux élections régionales du 15 octobre en remportant 18 des 23 Etats que compte le pays contre seulement 5 Etats pour la coalition de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Conseil d’administration FEMAPH : L’auto-emploi comme priorité

    jeudi 24 août 2017 , par Assane Koné

    Le Jeudi 24 aout 2017 s’est tenu le Conseil d’administration ordinaire de la fédération malienne des personnes handicapées (FEMAPH) au siège de l’organisation à Bakaribougou.

    L’ouverture des travaux était présidée par le représent du ministre de la solidarité et de l’action humanitaire Moussa BOUBOU Sissoko ; en présence du président de la FEMAPH, Moctar BAH, des membres des autres associations.

    Selon ses initiateurs, le conseil d’administration est une occasion de se retrouver pour parler de la vie de l’organisation, renforcer la gouvernance en son sein.
    De même, il s’agit pour les membres du conseil d’administration d’examiner, amender et adopter les différents rapports et ainsi le plan opérationnel (PO) 2017 de la faitière pour mieux envisager l’avenir.

    Parmi le résultat obtenu, au cours de l’année précédente, on peut citer, entre autres : la poursuite d’action de plaidoyer pour l’adoption du projet de loi de la protection sociale et le financement du plan stratégique de promotion des personnes handicapées 2015-2024 du ministère de la de solidarité et de l’action humanitaire ; la formation de 60 diplômés handicapés grâce au financement du MSAH postulant pour le concours d’entrée à la fonction publique session de décembre 2016 ; le financement après un long processus par la MINUSMA à travers sa division droit de l’homme du projet << inclusion des droits des détenus handicapés par l’amélioration de l’accessibilité de la maison central d’arrêt de Bamako>> dont la clôture est prévue à la fin de ce mois.

    De même, on peut noter le financement, enfin cette année, par OXFAM du projet d’influence d’envergure nationale d’une durée de trois mois dénommé <> qui va couvrir Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikasso, et Ségou.

    A l’issue de l’ouverture des travaux, le président a souligné que son organisation, présente dans tous les cercles du Mali, reçoit chaque année un appui de l’Etat d’une valeur de 96 millions F CFA.

    Malheureusement, cette année, la cognotte s’est fait attendre. Et ce n’est que la semaine dernière que la somme est tombée. Conséquence, pendant six mois, les activités de la faitière étaient paralysées en raison essentiellement de ce manque de fonds.

    Selon lui, la FEMAPH travaille selon un plan opérationnel validé qu’il transmet au département de tutelle pour validation. Malgré cette difficulté de taille, les six derniers mois ont été caractérisés par le renforcement des capacités des membres de la FEMAPH. De même, les associations membres ont bénéficié de plusieurs modules de formation sur le plaidoyer lobbying pour le droit des personnes handicapées.

    Il y a déjà la loi sur la protection sociale au Mali qui a vu le jour et attend d’atterrir sur la table du gouvernement pour l’initiation d’un projet de loi. En cas d’adoption, cette loi, selon Moctar BAH, constituerait une avancée pour la Mali en matière de protection sociale.

    En ce qui concerne l’emploi, la FEMAPH a aussi bénéficié de l’accompagnement de l’Etat. Il s’agit surtout de l’intégration d’une trentaine de diplômés en situation de handicap dans la fonction publique de l’Etat. Mais, pour les responsables de la FEMAPH, cette aide est loin de répondre aux préoccupations des personnes en situation de handicap dont les diplômés sont nombreux sur le marché de l’emploi et va grandissant. Pour changer la donne, la FEMAPH entend faire la promotion de l’auto emploi de ces militants.

    Autre motifs de satisfaction pour la FEMAPH, la performance de ses athlètes qui ont engrangé beaucoup de médailles au cours des différentes compétitions sur le plan régional et internationale. Dans les perspectives, la FEMAPH ambitionne de se lancer dans la recherche de partenaires au plan régionale et internationale.

    A l’ouverture des travaux, le représentant du ministre de solidarité et de l’action humanitaire, Moussa Boubou SISSOKO a appelé la faitière à l’unité et à la cohésion. Selon lui, l’engagement de la FEMAPH à faire de la promotion des personnes handicapées une réalité n’est pas à démonter. « C’est à vous, acteur sur le terrain de faire des différentes signatures de l’Etat une réalité à tous les niveaux », a-t-il lancé aux membres du conseil d’administration.

    Selon lui, on dénombre plus de 600 organisations de personnes handicapées (OPH) à travers le pays. A cet effet, il a indiqué dans ce contexte, l’union doit être une règle d’or.

    Aujourd’hui, avec la mobilisation de l’Etat et de ses partenaires, le handicap ne doit plus empêcher personne de vivre ou de réussir et doit plus être un moyen d’exclusion.

    De l’avis du représentant du ministre, la principale préoccupation du département reste la cohésion au sein des structures membres de la FEMAPH. A cet effet, il a invité les uns et les autres à privilégier le dialogue et la concertation dans le règlement de ces différends.

    En 2015, a-t-il rappelé, le Mali a adopté le Plan stratégique de promotion des personnes handicapées. Il a invité les OPH à s’impliquer dans la mise en œuvre de ce plan qui constitue une avancée.

    Dans le souci de répondre aux préoccupations de la FEMAPH, le département vient de créer dans son sein une division technique chargée des questions relatives aux personnes handicapées.

    Selon ses responsables, toutes les actions de la FEMAPH visent à faire en sorte que les personnes handicapées soient reconnues comme porteuses de droit à l’instar des autres membres de la société dans le processus de développement et cela à tous les niveaux.

    Par Zié OUATTARA

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce