• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mali/UE : Abdoulaye Idrissa Maïga rencontre la Haute Représentante/Vice-présidenteFederica Mogherini

    La Haute Représentante/ Vice-présidente Federica Mogherini a reçu le Premier Ministre du Mali de S.E. Abdoulaye Idrissa Maïga à Bruxelles le 12 Octobre pour aborder des sujets d’intérêt commun : la mise en œuvre de l’Accord de Paix et Réconciliation, la situation

    PNUD au Mali : Aboubacar Koulibaly est le nouveau Directeur pays

    Bamako le 5 octobre 2017 : Aboubacar Koulibaly, de nationalité guinéenne est le nouveau Directeur Pays du PNUD au Mali. M. Koulibaly a plus de 15 ans d’expérience approfondie dans le domaine du développement, notamment la conception et la mise en œuvre des

    Refus de visas aux tchadiens par Donald Trump : Le G5 Sahel exprime sa surprise

    Lisez la Déclaration de la Présidence en exercice du G5 Sahel, suite à la décision du Gouvernement fédéral américain d’inscrire la République du Tchad sur la liste des pays visés par le décret migratoire. La Présidence en exercice du G5 Sahel a appris, avec

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Stabilité et l’unité de la Libye : Un mouvement de soutien au peuple libyen et à Seif El Islam en gestation à Bamako

    mardi 8 août 2017 , par Assane Koné

    Partant de la certitude que la stabilité du Mali dépend de celle de la Libye, des maliens sont en passe de lancer début les bords du Djoliba, à Bamako, un Mouvement de soutien au Peuple libyen et à Seif El Islam. Ce Mouvement en gestation se donne la mission de dire non à la Cour pénal internationale.

    « Il y a des députés de l’Assemblée nationale du Mali à cette rencontre. Mais, il faut dire qu’elle n’a rien à voir avec l’Assemblée nationale du Mali. Elle n’est pas aussi inféodée à aucun parti politique du Mali. C’est un mouvement qui se veut un creuset de nationalistes africains qui pensent que le moment est arrivé pour que nos pays soient entièrement souverains et que cesse la main mise des nations occidentales sur notre politique et notre économie ». La Précision a été faite par Dr Oumar Mariko, Président du parti SADI et non moins député à l’Assemblée nationale du Mali, lors de la 1ere conférence de presse du futur Mouvement de soutien au Peuple libyen et à Seif El Islam, le 8 août 2017, au Palais de la culture de Bamako.

    Pour cette conférence de presse, en plus de plusieurs députés de l’Assemblée nationale, Dr Oumar Mariko avait à ses côtés Oumar Abdoul Kader, représentant du Front de la libération de la Libye en Afrique de l’Ouest et Souleymane Ag El Mahamoud, député malien élu à Ansongo, qui du reste a lu « la déclaration de soutien du Peuple malien au Peuple libyen pour le retour de la stabilité et l’unité de la Libye ».

    Dès l’entame de la déclaration, sans autre forme de procès, Souleymane Ag El Mahamoud a rappelé qu’ « en 2011 des libyens armés, organisés par la république française ayant à sa tête Nicolas Sarkozy et son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, soutenus par l’OTAN, sur instigation du Président Barack Obama, d’Hillary Clinton et du Premier ministre britannique David Cameron, attaquèrent les Institutions républicaines et les paisibles populations de la grande Jamahiriya Arabe libyenne socialiste en violation de toutes les règles de droit international et précisément de la résolution 1973, instituant une zone d’exclusion aérienne ».

    « Les européens et les américains ont pris le soin de faire évacuer leurs citoyens avant de faire descendre des tonnes de bombes sur le peuple africain de Libye », a-t-il précisé. Avant d’ajouter que cette guerre de l’OTAN menée par les fascistes euro-américains a fait subir à la Libye des centaines de milliers de morts (des libyens et des africains hôtes de la Libye).

    « Pourquoi l’OTAN, Sarkozy et autres en voulaient tant à la Libye et à son Guide le Colonel Mouammar Gadafi », s’est interrogé Souleymane Ag El Mahamoud. Avant d’indiquer que « fascistes voulaient piller la Libye de ses immenses richesses énergétiques, mettre la main sur les importantes réserves d’or et des réserves en devise dans les banques américaines et européennes, de mettre fin au projet d’indépendance, de souveraineté de l’Afrique, soutenu par le Peuple libyen et son Guide Gadafi, arrêter ainsi le projet de construction des satellites africains et la création du fonds monétaire africain et de la monnaie africaine ».

    Il a rappelé que le Président Vladimir Poutine de la Russie a indiqué que l’attaque de la Libye violait le droit international. « Poutine a même dit que cette guerre était injuste, sauvage et barbare », a-t-il ajouté. Avant de dire qu’il a regretté ne s’être pas plus engagé pour barrer la route à cette entreprise criminelle.

    Aussi, il dira que le Président Donald Trump a mis au compte de Hilary Clinton, de Barack Obama la destruction de la Libye, l’assassinat de Gadafi et le meurtre des membres de sa famille. « Le Président Donald Trump reconnait que cette guerre qui a violé les règles du droit international était injuste et a contribué au développement du terrorisme pseudo-islamiste dans le monde », a-t-il ajouté.

    Selon lui, toutes ces déclarations viennent encore une fois démontrer que le Colonel Mouammar Gadafi et la Libye ont été les victimes d’un complot international.

    En ce qui nous concerne dans le Sahara, il dira que personne n’a besoin de démontrer que la destruction de la Libye a servi de ferment à la déstabilisation du Niger, du Mali et menace la quiétude de l’Algérie et de toute l’Afrique de l’ouest.

    Après avoir rappelé qu’au moment où le Colonel GADAFI et son Peuple se battaient contre la destruction de l’OTAN, à la différence de la plupart des Chefs d’Etat, les Peuples africains se sont mobilisés. « Au Mali, la mobilisation fut générale », a-t-il indiqué.

    Il dira que six ans après cette œuvre de destruction, les libyens ont réalisé la profondeur de cette crise et ont décidé de sortir de l’abime en fondant leur espoir sur Seif El Islam dont les différentes interventions pendant l’agression de la Libye ont été prémonitoires du désastre actuel.

    Il a félicité le parlement de Tobrouk pour sa décision d’amnistie générale prise en faveur des dignitaires du régime de la Jamahiriya Arabe libyenne socialiste.

    « Après avoir obtenu le soutien de plus de 2000 tribus, Seif El Islam l’espoir de la Libye à reconstruire vient d’avoir le soutien du Président du Haut Conseil des tribus et des villes de toute la Libye marquant ainsi la détermination du Peuple libyen à se retrouver », a-t-il déclaré. Avant de dénoncer le fait que c’est « au moment où le Peuple libyen tente de retrouver sa voie, au moment où l’avenir d’une nouvelle Libye se dessine autour d’un Chef politique, où la Communauté internationale à travers l’Italie, la Russie, les USA et même la France expriment officiellement leur volonté d’accompagner l’effort de reconstruction du Peuple Libyen, une cour pénale internationale lance un mandat d’arrêt international contre Seif El Islam, démontrant ainsi sa complicité avec les Sarkozy, Alain Juppé, David Cameron, Barck Obama et Hilary Clinton dans la destruction de la Libye en violant toutes les règles du droit international ».

    Il fera remarquer que « cette cour qui se fait ridiculiser au cours du jugement du Président Laurent Gbagbo, prouve qu’elle est un instrument de déstabilisation des pays africains au service des puissances européennes ».

    « Au Mali, notre Mouvement de soutien au Peuple libyen et à Seif El Islam s’insurge contre cette attitude assassine de la Cour Pénale Internationale dont il dénonce l’acharnement contre les dirigeants africains au profit des fascistes euro-américains », a-t-il déclaré. Il a ajouté que cette attitude de la CPI ne surprend guère ; pour la simple raison que depuis son installation, elle ne poursuit que les dirigeants africains.

    Pour tout cela, le Mouvement en gestation et qui s’annonce un grand mouvement au-delà du Mali, s’est réjouit de l’amnistie accordée à Seif El Islam. Le Mouvement a encouragé les libyens à se parler, à se réconcilier afin de tourner cette sombre page de l’histoire de leur pays. Le Mouvement a mis en garde la Procureure de la CPI pour sa nouvelle menace contre Seif El Islam qui risquerait de mettre en péril le processus de réconciliation déjà entamé. Le Mouvement à inviter tous les africains à se mobiliser pour soutenir le processus de restauration de l’unité et de la stabilité de la Libye.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce