• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Nord du Mali : Les États-Unis Condamnent les Violations Récurrentes du Cessez-le-feu au Mali

    Les États-Unis condamnent les violations récurrentes du cessez-le-feu qui ont eu lieu au Mali entre les groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger de 2015. Nous exhortons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter strictement

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Rapport de l’Onef : Une augmentation remarquable de la part des jeunes en emploi

    lundi 7 août 2017 , par Assane Koné

    La salle Moussa Mary Balla Coulibaly du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a abrité, le jeudi 3 août 2017, le lancement du Rapport de l’Education sur : « l’Insertion des Diplômés de l’Enseignement au Mali » de l’Observatoire National de l’Emploi et de la Formation (Onef). La cérémonie d’ouverture était présidée par Soumana Satao, secrétaire général du Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Etaient présents Boubacar Diallo, directeur général de l’ONEF, Drissa Ballo, coordinateur du projet de Développement des Compétences et l’Emploi des jeunes (Procej) et le conseiller technique du ministère de l’Education Nationale.

    Le lancement du rapport sur « l’Insertion des Diplômés de l’Enseignement au Mali » a été financé par la Banque mondiale à travers le Procej. Selon le rapport qui a été présenté par Monsieur Boubacar Diallo, directeur général de l’ONEF, l’Enseignement Technique et la formation professionnelle constituent aujourd’hui un axe central de la politique nationale de la formation professionnelle et du Programme Décennal de Développement de l’éducation (Prodec II). L’objectif de développement du projet (ODP) consiste à « améliorer l’éducation et la formation pour l’employabilité et les possibilités d’emploi créées par le secteur privé pour les jeunes au Mali.

    Premier du genre produit par l’Onef sur l’insertion des diplômés. Ce rapport est le fruit d’une étude commanditée par la Banque Mondiale par l’intermédiaire du Procej. L’étude en question a eu lieu de juin à juillet 2016 et porte sur 1593 diplômés sur un échantillon de 2593 de l’enseignement technique et professionnel promotion 2013.

    Selon Boubacar Diallo, directeur général de l’Onef, l’étude a concerné les diplômés de l’enseignement technique et professionnel. Ainsi, il a souligné que le taux d’emploi global des diplômés de 2013 au moment de l’enquête était de 45,3%. Par rapport aux parcours des diplômés, selon directeur général de l’Onef, 3 ans après la fin des études, il est constaté une augmentation remarquable de la part des jeunes en emploi. Elle a été seulement de 35% en décembre 2013, puis 47% un an après et elle a dépassé 61% en juillet 2016.

    Les recommandations de ce rapport permettront aux autorités et autres décideurs de décider en toute connaissance de cause. Pour sa part, Soumana Satao, secrétaire général du Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a martelé que ces statistiques interpellent tous les acteurs intervenants sur le marché du travail afin de mettre en œuvre des actions concrètes pour promouvoir l’insertion des sortants du système éducatif au Mali.

    Aux dires de SoumanaSatao, l’Etat avec l’appui des partenaires techniques et financiers, dépense des dizaines de milliards dans l’éducation et la formation des jeunes afin que ceux-ci puissent jouer un rôle prépondérant dans le processus de production et de création de richesse dans le pays.

    Plus loin, il dira que si aucune action concrète n’est entreprise, ces investissements en capital humain resteront vains et le risque d’insécurité sera de plus en plus élevé. Avant de terminer ses propos, Soumana Satao a adressé un vibrant remerciement à la Banque mondiale pour son appui dans la réalisation de la présente étude par la mise à la disposition de l’ONEF d’un expert.

    A noter que l’Observatoire National de l’Emploi et de la Formation est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST). Sa mission principale est de faire des études et de la recherche afin de fournir aux décideurs et aux usagers des informations fiables et régulièrement actualisées sur le marché du travail, au niveau national et régional, pour une meilleure régulation de ce marché. Il contribue également à instaurer une meilleure adéquation entre les besoins et les potentialités de l’économie, d’une part, et le système de formation d’autre part.

    Lamine Kané

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce