• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Plan International et l’organisation de développement danoise BØRNEfonden vont fusionner

    Plan International Danemark, ONG majeure pour les droits des filles, et BØRNEfonden, organisation de développement danoise en faveur des jeunes, vont fusionner dans le but de renforcer leur impact sur les enfants et les jeunes vulnérables en Afrique de

    Niger et Mali : Les Missions EUCAP Sahel au cœur des défis transfrontaliers

    Comment mieux assurer la sécurité transfrontalière entre le Mali et le Niger face à la situation sécuritaire qui se dégrade ? Le séminaire « Gestion de la criminalité transfrontalière entre le Niger et le Mali »du 4 au 5 décembre réunissait à Niamey des

    Meeting du Collectif des Associations AN TE, A BANNA : « IBK, a de toute évidence échoué… »

    « IBK, a de toute évidence échoué : Echouer de rassembler les maliens, échouer de lutter contre l’insécurité, échouer de régler la question du nord, échouer tout simplement de faire vivre le Mali ». Nous indique le déclaration du grand meeting populaire et

    | |

    8ème jeux de la Francophonie/ Football : Le Mali en demi-finale

    mardi 25 juillet 2017 , par Assane Koné

    Avec deux matchs nuls et une victoire (3-0) face au Niger, les Aiglonnets se sont qualifiés pour les demi-finales. Il y a de fortes chances que le Mali affronte la Côte d’Ivoire le vendredi 28 juillet 2017, en demi-finale.

    Après un match nul (0-0) face au Cameroun, les maliens ont battu le Niger (3-0), avant de faire accrocher par le Congo-Brazzaville par un nul blanc (0-0). Mais, le nul (0-0) du Cameroun face au Niger profite au Mali, qui se qualifie pour la demi-finale.

    Bien que talentueux, les footballeurs maliens ont donné de la sueur froide à tous leurs supporteurs au bord de la lagune ébrié et sûrement un peu partout à travers le monde. Ç’allait vraiment être dommage que ces jeunes quittent la compétition à ce niveau. Mais, même si cela devrait arriver, ils ne devaient s’en prendre qu’à eux-mêmes. Lors de leur premier match, le 21 mai 2017, face au Cameroun, les maliens avaient la possibilité de remporter la victoire avec au moins un but d’écart. Mais, sûrement épuisé par le long voyage, les nôtres n’étaient pas du tout concentrés et distraits, ils ont raté des occasions de but tout fait. Et, c’est avec beaucoup de regret que les supporters ont quitté le parc des sports de Treichville, avec un score des plus dommageables de (0-0).

    Heureusement que deux jours après, c’est-à-dire le 23 juillet 2017, ils redonnaient l’espoir à leurs supporteurs en battant le Niger par un score de (3-0). Le match fut beau. Et, par moment, la confrontation pris l’allure d’une leçon de football, pour ne pas dire une correction, fairplay oblige.

    Donc, c’est avec beaucoup d’espoir que les maliens se sont rendus le 25 juillet 2017, à 17 heures, au Stade Champroux de Marcory, où leur équipe nationale cadette devait affronter les espoirs du Congo-Brazzaville. Mais, à la surprise générale de tous, les Aiglonnets ont été pratiquement méconnaissables. Moussa Bolly, journaliste sportif malien qui connaît parfaitement cette équipe de football a une explication à cette contre-performance.

    Selon lui, « la sortie sur blessure de Abdoulaye Diaby (remplacé par Siaka Sidibé) a déstabilisé la défense malienne, déjà fragilisée par l’absence de Bassidiki Cissé (blessé contre le Niger et out pour la suite du tournoi voire le mondial en Inde) ». Dans un tel contexte, Moussa Bolly dira que « C’est donc fort logiquement que Mohamed Camara et ses coéquipiers ont subi tout le poids du match en cette première période face à des Congolais déterminés à se qualifier malgré la défaite (0-2) contre le Cameroun dimanche dernier ».

    Et, la seconde période du jeu ne fut pas favorable aux maliens, à l’l’image de la première. Le Mali et les protégés de Jonas Komla, n’ont eu leur salut que grâce à la mauvaise inspiration des congolais dans la finition de leurs actions.

    Le match a pris fin sur un score vierge de zéro but partout. Mais, avec le nul blanc (0-0) du Cameroun face au Niger, les Aiglonnets sont qualifiés pour la demi-finale du vendredi, en terminant premier du Groupe B, avec la meilleure différence de But. Et, les nôtres ont de fortes chances de jouer le vendredi contre la Côte d’Ivoire.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce