• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Un nouvel élan dans la protection du patrimoine culturel malien

    Bamako, 31 octobre 2017 -Dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme de réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali, une formation de 10 formateurs nationaux et de 14 formateurs des forces de

    Situation au Togo : Le Parti SADI condamne la répression des marches pacifiques et exprime son soutien aux forces démocratiques du Togo

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance est fortement préoccupé par la détérioration de la situation politique et sociale au Togo à la suite des violentes répressions exercées par le pouvoir contre les marches pacifiques organisées par les

    Élections régionales du 15 octobre 2017 au Venezuela : Le Parti SADI salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié (PSUV) aux élections régionales du 15 octobre en remportant 18 des 23 Etats que compte le pays contre seulement 5 Etats pour la coalition de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Emmanuel Marcon attaque l’Afrique, une journaliste camerounaise réagit

    mardi 11 juillet 2017 , par Assane Koné

    Les récentes déclarations du président français Emmanuel Macron sur le taux de natalité africain et une hypothétique aide au développement ne cessent de relever les indignations de tous ordres au sein de la communauté africaine. A ce titre, lisons la réaction de Léonie Kodjo !

    « Avec une famille qui a 7, 8 enfants en Afrique, investissez des milliards ne changera rien…Le défi de l’Afrique est civilisationnel » E.Macron

    Emmanuel Macron Quand un pays, annonce dans son livre « blanc » devant ses parlementaires que son « avenir » c’est l’Afrique, vous comprendrez que le fait que bien que vous seriez estimés à 2 milliards d’habitants d’ici 2050 (avec une densité toujours en deça de la moyenne mondiale), cela ne plaît pas à Macron, Le Pen (le père), à Bill Gates et à pleins d’autres non-Africains, dont le principal sujet d’hystérie serait la « surpopulation » d’un continent vide. Vous comprendrez donc que l’objectif final de tout est une Afrique sans les Africains qui serait « le paradis de l’homme blanc » dixit Botha, ancien président de l’Afrique du sud « aparthéidement » raciste.

    Les vaccins stérilisants, les campagnes médiatiques horriblement péjoratives et « animalisantes », les ONG « bien intentionnées », les dettes inexpliquées, les maladies et pandémies bizarres et fabriquées en laboratoires, la pauvreté organisée et la misère orchestrée (à la fois matérielle et spirituelle), et pleins d’autres machinations bien « leucodermiques », ne visent qu’une seule chose : la disparition pure et simple de l’Africain nouar et son remplacement par des peuples non nouars. Vous avez déjà en Afrique du sud, des blancs qui se font appelés Afrikaners (Africains en néerlandais, la langue des boers) ; et au nord du continent, des peuples arabes qui ne considèrent pas comme Africains et qui squattent des terres qu’ils ont volés, tout en faisant tout leur possible pour nous repousser encore plus au sud. P.S : Vous êtes libres de penser ce que vous voulez et dire que je suis une adepte de la « théorie du complot »(LOL), mais les faits sont têtus et répétitifs.

    Seulement, l’Africain universaliste noyé dans son amour des autres qui le détestent à mort, sera incapable de voir même ce qui lui pend au bout du nez. Le combat pour la réhabilitation de l’homme nouar ne fait que commencer, lui qui au seuil des années 1920 (après 13 siècle d’esclavage arabe et occidental, et après des luttes de près d’un siècle contre la colonisation occidentale), avait presque disparu de la planète où il ne représentait moins de 5% de la population mondiale. Ce combat aura pour premier round, la multiplication humaine de l’homme nouar qui avec ses maigres 1.2 milliards d’habitants et ces maigres 16% de la population mondiale, déclenche déjà dans l’imaginaire de nos ennemis héréditaires, de nouvelles stratégies pour planifier notre disparition définitive (stérilisation non-consentie et illégale d’enfants par les vaccins, la promotion des droits des minorités sexuelles n’en sont qu’un pan).

    L’Afrique est un continent sous occupation et le peuple africain nouar, un peuple sous influence, dont la multiplication humaine rendra plus difficile le « cadrage », l’embrigadement et le « containment ». Cette multiplication doit être combattue et empêchée par tous les moyens. La première cible de cette campagne est la famille nouare, il faut détruire l’amour entre les hommes et les femmes nouars, les mettre en concurrence et les monter les uns contre les autres.

    Dénigrer et abrutir la femme nouare, afin de la tuer de l’intérieur, pour qu’elle considère l’homme nouar comme incapable de la protéger et un incapable tout court. Créer des divergences irréconciliables entre l’homme et la femme nouar afin que s’unir hors de sa race soit vue comme une ascension sociale et de « blanchir » cette mélanine maudite, honnie et détestée pour se rapprocher du paradis arabo-occidental…

    Que ceux et celles qui ont des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, des narines pour sentir, le fassent.

    Léonie Kodjo
    http://www.journaldukamer.com

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce