• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Ambassade du Mali en Espagne : Un consulat honoraire ouvre ses portes à Valence

    Dans un communiqué publié le 7 juillet 2017, Abdoulaye Koumaré, Ambassadeur du Mali auprès du Royaume d’Espagne, informe l’opinion publique nationale et internationale de l’ouverture depuis le 3 juillet 2017, d’un Consulat honoraire à Valence. Lisez le communiqué

    Royaume d’Arabie Saoudite : Le Mali encourage le retour volontaire de ses citoyens en situation irrégulière

    Par Note Circulaire N° 214333/4/8 du 26 mars 2017, le Gouvernement saoudien a informé les missions diplomatiques et consulaires accréditées auprès du Royaume d’Arabie Saoudite du déclenchement d’un programme national de poursuite des étrangers en situation

    Fonds pour la consolidation de la paix : Quatre nouveaux projets approuvés par le comité de pilotage

    Le Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale a abrité ce mercredi 5 juillet 2017, les travaux d’une session du comité de pilotage des Projets PBF au Mali. Cette session trimestrielle co-organisée par le Direction des Organisations

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    CAD-Mali : « Le G5 Sahel : Une organisation de plus ou une alternative à la stabilité et au développement durable… ? »

    vendredi 30 juin 2017 , par Assane Koné

    Bamako abritera le 2 juillet 2017, un Sommet extraordinaire du G5 Sahel, en présence d’Emmanuel Macron, Président de la République française. En prélude à cette rencontre, la Coalition des Alternatives Africaines Dette et développement (CAD-Mali), dans le cadre de espace alternatif de débats, de partage, du donner et du recevoir et d’expression démocratique au service des peuples du Mali, de l’Afrique et du reste du monde, dénommé « Espace Thé politique », a voulu apporter sa contribution, en initiant un débat sur les enjeux et défis du G5 Sahel. Mieux, cette organisation faitière de la société civile compte verser les résolutions et recommandations de son « Thé politique », dans le débats des Chefs des d’Etat, comme la contribution des citoyens du Sahel.

    « G5 Sahel : Une organisation de plus ou une alternative à la stabilité et au développement durable au Sahel et notamment dans ses pays ». Tel est le thème de l’Espace « Thé Politique » de la CAD-Mali qui a eu lieu le 29 juin 2017, à l’Hôtel Massaley de Bamako.

    Me Aliou Keita, secrétaire chargé des Réseau et Alliance dans le bureau exécutif de la CAD-Mali, au nom du Président de cette organisation faîtière de la société civile, a rappelé que le Sahel est devenu ces dernières années une région de trafics en tous genre et le sanctuaire de groupes armés liés à Al-Qaida, particulièrement Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI).

    Face à cette situation, il dira qu’en Février 2017, à Bamako, les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont annoncé la « création immédiate » d’une force conjointe pour coordonner leurs politiques de développement et de sécurité et aussi pour lutter contre le terrorisme qui gangrène la région, notamment le Mali, tombé au printemps 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaida.

    « Si les Djihadistes ont été en grande partie repoussées du Nord-Mali par les forces françaises et maliennes appuyées par quelques pays de la région, ils sont toujours présents dans la zone », a-t-il déclaré.

    Il a aussi rappelé que le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté le mercredi 21 juin 2017 à l’unanimité la Résolution 2359, saluant la création d’une force militaire et policière (FC-G5S) qui sera composée de 5000 hommes issus des pays du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Tchad, Burkina Faso).

    Selon lui, cette force aura pour mission de rétablir la paix et la sécurité dans la région du Sahel et aussi combattre les Djihadistes dans la région du Sahel.

    Il a annoncé que Bamako s’apprête à abriter le 2 juillet 2017, un Sommet extraordinaire du G5 Sahel, en présence d’Emmanuel Macron, Président de la République française.

    « En prélude à ce rendez-vous de Bamako, la CAD-Mali souhaite apporter sa contribution au débat sur les enjeux et défis du G5 Sahel à travers son Espace ‘’Thé Politique’’ », a-t-il annoncé. Avant d’ajouter que par cette initiative, la CAD-Mali compte contribuer au débat sécuritaire et de développement du Sahel et en particulier les pays du G5 Sahel.

    Selon lui, cet Espace ‘Thé politique’’ a pour objectifs spécifiques de : informer et sensibiliser les masses populaires sur les enjeux et défis du G5 Sahel ; décrypter les forces, faiblesses, opportunités et menaces du G5 Sahel ; préciser les impacts sur le développement durable pour les 5 pays du G5 Sahel et pour le Sahel et enfin, verser les recommandations de la réflexion au Sommet du 2 juillet 2017.

    Eu égard de l’importance de la thématique, la CAD-Mali avait souhaité la participation de plusieurs structures, dont : le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile ; la Commission de la CEDEAO au Mali ; la Commission Défense Assemblée Nationale ; la MISAHEL ; la CAD – Mali ; le FORAM ; l’IMPRAP et ARGA.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce